mardi 24 mai 2011

Bonne nouvelle, le nombre de spams est en baisse selon le spécialiste de l’antivirus AVIRA

Dans 72 % des cas, moins de 10 spams atteignent leur cible chaque jour

Paris, 24 mai 2011 – La dernière enquête internationale de l’expert en sécurité informatique AVIRA, réalisée auprès de ses clients, révèle que, si les spams n’ont pas totalement disparu du paysage, ils n’occasionnent plus la même nuisance qu’autrefois. Près de la moitié des personnes interrogées se dit en effet satisfaite des systèmes antispams installés sur ses ordinateurs fixes et portables, ainsi que des services de filtrage d’e-mails proposés par les fournisseurs d'accès à Internet. La grande majorité d’entre elles dit recevoir moins de 10 spams par jour.

Les résultats de l’enquête :
Aux mois de mars et avril 2011, Avira a interrogé ses 100 millions de clients à travers le monde. 2 329 personnes ont répondu, avec une marge d’erreur de +/- 2,03 %, à la question :

Utilisez-vous des antispams sur votre PC ou votre ordinateur portable ?

  1. 45% – Oui, et j’en suis satisfait.
  2. 10% – Oui, mais je n’en suis pas satisfait.
  3. 26% – Non, mais je le ferais s’il existait des produits performants.
  4. 19% – Non, j’utilise la solution intégrée au service de mon FAI.
 

La seconde question a suscité la participation de 2 236 personnes, avec une marge d’erreur de +/- 2,07 %. La voici :

Combien de spams recevez-vous chaque jour en moyenne ?

  1. 72% – 10 spams.
  2. 18% – 25 spams.
  3. 4% – 100 spams.
  4. 6% – plus de 100 spams.
 

« Ces deux dernières années, le démantèlement de plusieurs botnets d’envergure a profondément modifié l’univers des spams », indique Sorin Mustaca, expert en sécurité des données chez Avira. « A présent que la plupart des fournisseurs de services de messagerie électronique ont installé un filtre antispam sur leurs serveurs, les utilisateurs ne reçoivent plus que les rares spams qui parviennent encore à passer au travers des mailles du filet. Ce qui m’a le plus étonné, c’est que 45 % des utilisateurs ont répondu que leur ordinateur était équipé d’une solution antispam et qu’ils en étaient satisfaits. En conclusion, si l’industrie de la sécurité informatique a encore du chemin à parcourir avant d’éradiquer complètement les spams, les choses évoluent dans le bon sens. »

A l’heure actuelle, les plus grands défis de l’industrie concernent les chevaux de Troie et les spyware (logiciels espions) qui collectent des numéros de cartes de crédit et des données d’indentification personnelles. « Je ne recommande pour autant à personne d’ouvrir des spams, car la plupart renvoient à des sites Web malveillants. Le mieux est encore de se méfier systématiquement des liens et des e-mails envoyés par des expéditeurs inconnus », préconise M. Mustaca.

A propos d’Avira

Avira souhaite que ses clients vivent 'libérés' des spywares, phishing, virus et autres menaces basées sur internet. La société a été créée il y a 25 ans sur la promesse de son fondateur Tjark Auerbach de « concevoir un logiciel qui réalise de belles choses pour mes amis et ma famille ». Plus de 100 millions de consommateurs et de petites entreprises font maintenant confiance à l'expertise d'Avira en matière de sécurité et à son antivirus primé, faisant de l'entreprise le numéro deux mondial en termes de parts de marché. Avira assure la protection informatique des ordinateurs, smartphones, serveurs et réseaux, au travers de solutions logicielles et de services cloud.

En plus de protéger le monde en ligne, le PDG d'Avira contribue à améliorer les conditions de vie dans le monde réel à travers la Fondation Auerbach qui soutient des projets caritatifs et sociaux. La philosophie de la fondation est d'aider les populations à s'aider elles-mêmes.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.avira.com ou rejoignez la communauté sur www.facebook.com/avira.