Votre smartphone, votre château

Votre smartphone est votre château et sa confidentialité soumise aux assauts barbares aussi bien au niveau de l’entrée principale, qu’à l’arrière.

L’entrée principale voit un flux continu de visiteurs la traverser, susceptibles de jeter un œil non approuvé sur votre vie privée au gré de vos divers partages de photos et de numéros. À l’arrière, des hommes en complet s’immiscent sans y être invités.

Cette vulnérabilité sur les deux fronts avant et arrière suscite un vif intérêt dans l’affrontement qui oppose la société Apple au gouvernement des États-Unis. Ceci concerne la sécurité de vos petits châteaux iPhone personnels : votre porte d’entrée est-elle justement verrouillée ? Savez-vous qui tente de pénétrer par l’arrière à pas de loup ?

Malheureusement, il s’avère que la porte d’entrée de votre iPhone est habituellement déverrouillée et grande ouverte. Une fois ouverte – si votre téléphone devait tomber entre les mains d’une tierce personne – n’importe-qui peut accéder aux moindres recoins de votre iPhone. De surcroît, des études montrent que les gens conservent une foule incroyable d’informations financières, privées et potentiellement dommageables sur leur téléphone.

L’entrée principale de votre château relève de votre responsabilité personnelle directe. Verrouillez-la. Chargez une application telle qu’Avira Vault sur votre iPhone pour vous permettre de partager des informations avec vos cercles sociaux tout en mettant vos informations privées et financières hors de portée des barbares – ou des membres de votre famille – à l’entrée.

Il est de votre droit, mais aussi de votre responsabilité, de vouloir protéger votre vie privée. Il vaut donc mieux s’en occuper sans tarder.

Qui se presse à la porte dérobée ? Le gouvernement des États-Unis, comme tant d’autres, y travaille. Sécuriser l’arrière est plus complexe. Au minimum, faites appel à un éditeur d’applications tel qu’Avira qui se préoccupe plus de la sécurité que des portes dérobées et qui ne revendra pas vos données au plus offrant. Et n’oubliez pas que si le système d’exploitation est piraté, tout ce qu’il soutient est également accessible.

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien