Voici comment activer des fonctions de protection géniales dans le navigateur Opera

Chrome n’est pas incontournable. Bien au contraire, d’autres navigateurs ont également leurs avantages. Par exemple, Opera se démarque avec ses fonctions uniques, sa vitesse inégalée et sa sécurité accrue. La deuxième partie de la série consacrée à Opera vous permettra de découvrir les fonctions de protection spéciales intégrées au navigateur, et comment les utiliser.

Protection contre le cryptojacking avec le bloqueur de publicités d’Opera

Habituellement, les cybercriminels sont avides d’argent et de données, mais ils ont désormais un nouvel objectif, à savoir voler la puissance de calcul des processeurs, technique également appelée le cryptojacking. Des millions d’utilisateurs d’Internet sont victimes de cette attaque. Cela est dû à la progression spectaculaire des crypto-monnaies et à leurs possibilités de gain incroyables. Bitcoin, Ethereum, Dash ou Ripple : peu importe la monnaie, la ruée vers les monnaies numériques attire toujours plus de cyber-escrocs. Par chance, Opera est un navigateur unique qui offre une protection efficace contre les « fouineurs » sournois qui nous contaminent avec leurs annonces et leurs bannières, ce qui monopolise de la puissance de calcul et augmente la consommation d’électricité.

  1. Cliquez sur le « O rouge » en haut à gauche pour ouvrir le menu et sélectionnez « Réglages ».
  2. Dans « Basique », activez l’option « Bloquer les pubs » tout en haut en déplaçant le curseur du bloqueur de publicités. Activez en parallèle la protection contre le cryptojacking en cochant la liste « NoCoin ». Vous pouvez contrôler que c’est bien le cas en cliquant sur « Gérer les listes ».

Les cyber-scélérats qui souhaitent voler la puissance de calcul de votre ordinateur n’ont désormais plus aucune chance.

Protection intégrée contre les réseaux non sécurisés

Les utilisateurs d’ordinateurs portables ne sont pas les seuls à trouver les réseaux Wi-Fi non cryptés (points d’accès) très pratiques, les hackers et les cybercriminels aussi. En effet, il est très facile d’en dérober des données personnelles. C’est le cas pour tous les services qui nécessitent de vous connecter, comme WhatsApp, Facebook, les services de messagerie, et surtout les opérations de banque en ligne. Même les réseaux WI-Fi désignés comme supposément sérieux ne constituent pas un gage de sécurité. Car les criminels aussi peuvent camoufler leur point d’accès derrière une désignation comme « Wi-Fi Télécom », « WLAN Hilton Hôtel » ou « Web Café Seeblick ». Même une connexion prétendument sécurisée par la saisie d’une adresse électronique et d’un mot de passe ne dit rien de la sécurité du réseau. Alors, vaut-il mieux renoncer au Wi-Fi gratuit ? Non. Puisque vous ne pouvez pas déterminer si un point d’accès est sûr, garantissez vous-même la sécurité nécessaire. Par exemple, avec une connexion VPN. Cette dernière rend anonymes toutes les connexions à Internet et vous évite de laisser des traces. Vos données sont ainsi invulnérables contre toute attaque. Cette fonction est directement intégrée dans Opera. Voici comment l’utiliser :

  1. Dans Opera, cliquez sur le « O rouge » en haut à gauche et ouvrez le menu « Réglages ».
  2. À gauche, choisissez maintenant « Avancé », puis la rubrique « Vie privée & Sécurité ».
  3. La zone « VPN » est située plus bas. Déplacez le curseur pour activer le service VPN. Un symbole VPN apparaît alors à gauche de la barre d’adresse.
  4. En cliquant sur le symbole VPN, vous pouvez sélectionner une position virtuelle. Vous avez le choix entre l’Europe, l’Asie, l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud. Dès lors, vous surfez de manière protégée et anonyme. Pour désactiver la connexion VPN, il vous suffit de cliquer à nouveau sur le symbole et de déplacer une nouvelle fois le curseur.

Et cerise sur le gâteau : le volume de données de la connexion VPN est illimité, ce qui est absolument inédit.

Surfer en toute confidentialité grâce à une combinaison de touches

Parfois, on apprécie de surfer sur Internet sans laisser de traces. Dans ce cas, il vous suffit d’activer le mode privé. Opera n’enregistre alors aucune des pages visitées, tout comme les formulaires et autres données. Cette option est très facile à activer :

Dans Opera, cliquez sur le « O rouge » en haut à gauche. Dans le menu déroulant, choisissez « Nouvelle fenêtre privée ». Vous pouvez aussi utiliser le raccourci Ctrl + Maj + N. Une nouvelle fenêtre s’ouvre alors avec une barre d’adresse noire. Ensuite, vous naviguez sur Internet comme à votre habitude. Puis il vous suffit de refermer la fenêtre.

Testez donc Opera par vous-même. Le navigateur est disponible gratuitement à l’adresse la section Téléchargement. Pour renforcer encore le niveau de sécurité d’Opera, consultez le lien suivant : dans la troisième partie.

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien