Tirer un trait (rouge) sur les dispositifs de suivi

Tirer un trait (rouge) sur les dispositifs de suivi

Les dispositifs de suivi tournent autour de vos activités sur les médias sociaux comme des abeilles autour d’un gâteau. Ces dispositifs ne cessent de vous tourner autour pour essayer de dénicher quelque chose d’intéressant sur vous. Si les abeilles font du bruit lorsqu’elles se rapprochent de vous, ce n’est pas le cas de nombreux dispositifs de suivi, particulièrement ceux des médias sociaux, qui sont indétectables par l’utilisateur lambda. Mais qu’ils soient visibles ou non, ils recueillent activement des informations sur vous.

Ils ne vous ont pas attendu

Les médias sociaux veulent vos réponses et vos commentaires, après tout, ils sont censés être sociaux. Avec tous ces boutons « J’aime », « Tweeter » ou encore « Suivre », vous avez toutes sortes de façons de vous exprimer et d’ajouter vos commentaires et certains n’attendent qu’une seule chose, c’est de pouvoir recueillir et suivre ces activités. Mais le plus surprenant, c’est que ces petits boutons, qu’on appelle widgets, enregistrent déjà des informations sur vous avant même que vous n’ayez cliqué dessus. C’est vraiment malpoli. Mais vous n’allez pas rester les bras croisés à rien faire.

La manière douce ou la manière directe

La manière la plus douce et plutôt polie de le faire savoir aux dispositifs est le « Do Not Track ».
Avec cette approche, l’utilisateur entre dans les paramètres de son navigateur sur son appareil et coche la case.

Par la suite, alors que la personne continue à surfer sur le net, le navigateur envoie un signal aux sites visités et au contenu intégré de tiers, comme les cartes, pour qu’ils ne suivent pas vos activités. Cette approche a un défaut majeur, c’est qu’elle vous oblige à cocher une case puis se fie à la variété de sociétés du Web en espérant qu’elles ne surveillent pas vos activités.

Si la manière douce ne marche pas, l’Electronic Frontier Foundation (EFF) en propose une deuxième, plus directe, avec son plugin Privacy Badger : bloquer les dispositifs de suivi et les widgets des médias sociaux en fonction de leurs associés et comportements. S’ils promettent de respecter les conditions Do Not Track, ils sont alors mis en liste blanche. Et bien sûr, cette fonctionnalité est intégrée au navigateur Avira Scout.

Vous allez voir rouge

Lorsque Privacy Badger est actif, comme plugin seul ou au sein de Scout, il bloque également les widgets des médias sociaux et les entoure même d’un cercle rouge.


Si vous souhaitez toujours cliquer sur J’aime ou partager la publication, pas de problème. Tant que vous n’avez pas interagi avec ces boutons, ils ne pourront pas suivre tous vos mouvements de manière systématique. Ces cercles rouges ont deux objectifs : vous alerter qu’une personne ou entreprise est en train de suivre tous vos mouvements et empêcher le serveur de Facebook d’obtenir des données lorsque le bouton s’affiche sur une page. Tous les boutons ne seront pas entourés de rouge car c’est l’un des moyens les plus évidents de voir comment Privacy Badger identifie et bloque les milliers de dispositifs de suivi et widgets. L’utilisation de cette fonction en particulier peut varier selon le design du site Internet.

Gros plan sur les autres modes

Le blocage de ces dispositifs est une fonction importante, mais facultative, de Scout.  « C’est une bonne raison pour paramétrer le second mode dans Scout », explique Thorsten Sick, architecte du projet Scout chez Avira. Avec Scout, vous avez le choix entre trois niveaux de sécurité : Navigation sécurisée, Navigation sécurisée et privée et Personnalisé. En mode de navigation sécurisée, vous pouvez bloquer les dispositifs de suivi d’Internet grâce à la liste noire Avira Safe Shopping d’Avira. Si c’est un dispositif de suivi, nous le bloquerons.

Passez en mode Sécurisé et privé et vous pouvez ajouter Privacy Badger pour identifier les dispositifs de suivi d’après leur comportement et entourer les boutons en rouge. C’est l’une des meilleures approches et des plus faciles à mettre en place pour les utilisateurs (non geeks) qui veulent contrôler leur vie privée.

Le mode Vie privée

La quête de vie privée sur Internet devrait sonner comme une bonne nouvelle. Après tout, l’objectif est de vous tenir éloigné des dispositifs de suivi indésirables des sociétés de marketing, agences et gouvernements. C’est votre choix, alors marquez-le d’un cercle rouge.

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien

As a PR Consultant and journalist, Frink has covered IT security issues for a number of security software firms, as well as provided reviews and insight on the beer and automotive industries (but usually not at the same time). Otherwise, he’s known for making a great bowl of popcorn and extraordinary messes in a kitchen.