Skip to Main Content
The story of a Tinder scam

C’est l’histoire d’une arnaque sur Tinder

Yes !! Génial, vous avez un Match. Ne reste plus qu’à trouver les premiers mots pour briser la glace et convaincre votre Match que vous êtes l’élu(e). Mais prenez garde, toutes les personnes que vous découvrez sur Tinder ne sont pas forcément celles que vous croyez. Et certaines ne sont pas là pour trouver l’amour.

À Bangkok, en Thaïlande, deux escrocs professionnels auraient soutiré des millions de bahts à des utilisateurs peu méfiants. Selon la police locale, l’arnaque aurait eu lieu entre 2014 et 2016 et impliquerait au moins 30 victimes.

Qu’est-ce que Tinder ?

The story of a Tinder scam

Tinder est une plateforme qui permet aux personnes de faire des rencontres non loin de chez elles. Quelques photos, une courte description et votre profil est créé. Cette plateforme est similaire aux applications de rencontre dont vous avez peut-être déjà entendu parler. En faisant glisser un profil vers la droite, vous indiquez que la personne apparaissant à l’écran vous intéresse, alors qu’en glissant le profil vers la gauche… vous indiquez qu’elle ne vous plaît pas. Si deux personnes pensent la même chose de l’autre et font glisser le profil vers la droite, elles ont alors un « Match » et peuvent commencer à se parler. Pour lire des astuces et conseils sur Tinder, consultez l’article de blog de Blake Jamieson. Avec plus de 800 Matchs, il a l’air de s’être bien débrouillé.

L’histoire

Les escrocs se sont fait passer pour des hôtesses de Thai Airways et ont ainsi arnaqué des hommes sur Tinder avec de fausses photos de profil. En général, on se rend vite compte que quelque chose ne tourne pas rond : les criminels cherchent souvent à amasser gros, et vite. Mais dans ce cas-ci, ils ont pris leur temps et noué une relation avec leurs victimes. Ce n’est qu’au bout d’un moment qu’ils ont commencé à leur demander un petit service.

L’une des victimes a dit à la police qu’il discutait régulièrement avec l’une des soi-disant hôtesses de l’air et qu’ils étaient en contact régulièrement. Pourtant, toutes les communications n’ont eu lieu qu’en ligne. À chaque fois qu’une victime demandait un rendez-vous en personne, l’« hôtesse de l’air » répondait qu’elle repartait à l’étranger et que ce n’était pas possible.

Un jour, l’hôtesse de l’air a demandé à sa victime de lui prêter une petite somme d’argent. Elle avait apparemment perdu sa carte bancaire à l’étranger. C’est à ce moment-là que la victime lui a transféré environ 15 000 bahts (près de 400 $). Malheureusement, cela n’a pas renforcé leur relation et l’escroc a même fini par ne plus répondre aux messages.

Conséquence pour les (non-)utilisateurs de Tinder

La victime a raconté cette histoire à ses amis qui lui ont conseillé d’en informer la police. Ils ont ainsi découvert que les escrocs utilisaient des photos d’au moins trois hôtesses de l’air et auraient soutiré de l’argent à au moins 30 victimes. Deux suspects ont été identifiés. L’un d’entre eux était déjà connu et recherché par les services de police pour escroquerie.

Les victimes ne récupéreront évidemment jamais leur argent. Les hôtesses de l’air dont les photos ont été utilisées et qui n’avaient même pas Tinder pour certaines d’entre elles ont eu des problèmes avec leur hiérarchie. Au départ, la police a agi en supposant que les femmes se cachaient derrière cette escroquerie. C’est pourquoi Thai Airways a dû mener l’enquête sur ces incidents. La réputation et la carrière de ces hôtesses pourraient en être affectées.

Tinder est une application sympa grâce à laquelle vous pourriez rencontrer quelqu’un que vous n’auriez jamais croisé autrement. Vous pourriez même rencontrer l’amour de votre vie. Toutefois, soyez prudents et n’envoyez jamais d’argent à personne. Avec la nouvelle version pour ordinateur de Tinder, d’autres dangers pourraient bien faire leur apparition. On pourrait s’attendre à une augmentation des tentatives de manipulation et d’escroquerie par Internet.

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien

Avira souhaite que ses clients vivent 'libérés' des spywares, phishing, virus et autres menaces basées sur internet. La société a été créée il y a 25 ans sur la promesse de son fondateur Tjark Auerbach de « concevoir un logiciel qui réalise de belles choses pour mes amis et ma famille ». Plus de 100 millions de consommateurs et de petites entreprises font maintenant confiance à l'expertise d'Avira en matière de sécurité et à son antivirus primé, faisant de l'entreprise le numéro deux mondial en termes de parts de marché.