Les téléphones mobiles sont utiles pour rester connecté à tout moment, mais à quels risques ?

Pour comprendre comment la vie a changé pendant le confinement et comment les gens ont modifié leurs habitudes pour gérer la frontière floue entre le travail et la vie privée, mais aussi pour savoir à quel point ils étaient conscients des nouvelles menaces de sécurité numérique, Avira a mené une enquête sur un échantillon représentatif de citoyens de quatre pays : France, Italie, Allemagne et États-Unis.  

Les résultats de l’enquête en France montrent une nette augmentation de l’utilisation des appareils mobiles. 63 % des personnes qui ont déclaré avoir changé leur façon d’utiliser le téléphone pendant la pandémie ont affirmé qu’elles avaient utilisé leur téléphone mobile plus souvent lorsque le confinement était en vigueur.  

L’extension de l’utilisation typique du smartphone et l’augmentation du temps passé à l’utiliser conduisent cependant à une plus grande exposition aux risques et menaces numériques. Le problème a souvent tendance à être négligé, ce qui explique pourquoi de nombreux utilisateurs n’installent aucun logiciel de sécurité numérique sur leur appareil. Et ce fait est confirmé par la même étude d’Avira : même si le temps d’utilisation des smartphones a augmenté, seuls 23 % des Français ont amélioré la sécurité numérique de leur appareil ou de leur réseau domestique.  

Un nouveau monde connecté : l’effet du confinement sur les habitudes numériques des Français

Nous avons établi une distinction selon les types d’utilisation des smartphones pour identifier les utilisations les plus fréquentes, mais aussi pour comprendre à quelles menaces et à quels risques les Français eux-mêmes ou leur appareil avaient été exposés lors du confinement. 

Les utilisations les plus fréquentes des smartphones pendant le confinement: 

1. Messages directs : le moyen de communication préféré

La principale raison pour laquelle les personnes ont utilisé plus souvent des téléphones portables pendant le confinement est le besoin de communiquer. Contraints de rester distants, 67 % des Français ont déclaré être restés en contact avec leurs proches et amis via des messages directs. Ce mode d’interaction présente un risque minimal lorsque les messages sont échangés avec des personnes connues. Cependant, parfois, les appareils ont déjà été compromis, de sorte que des liens malveillants ou fake news peuvent également provenir de personnes insoupçonnées 

2. Appels vidéo : un moyen de rester en contact avec vos amis et votre famille

La deuxième raison est toujours liée au besoin de communiquer mais aussi à celui de voir des amis, des parents et d’autres personnes : 61 % des Français déclarent en effet avoir utilisé le téléphone mobile plus fréquemment pour passer des appels vidéo. La popularité des applications de visioconférence a augmenté pendant le confinement, mais elle a également révélé les faiblesses et les problèmes de sécurité et de confidentialité auxquels les utilisateurs étaient exposés.  

3. Applications de médias sociaux : les plus utilisées avec le confinement

Pour 59 % des Français, l’augmentation de l’utilisation des appareils mobiles est liée aux applications sociales. Ces applications sont populaires parmi tous les groupes d’âge et sont souvent considérées comme ne présentant aucun risque, de sorte que peu d’utilisateurs vérifient leurs paramètres. Et moins nombreux encore sont celles et ceux qui lisent la politique de confidentialité de l’application pour savoir comment leurs informations sont partagées avec d’autres utilisateurs et des tiers.  

4. S’informer : l’un des besoins les plus ressentis pendant la pandémie

Le besoin de toujours s’informer et de toujours connaître les dernières nouvelles a été fortement ressenti et 56 % des personnes interrogées ont en effet déclaré avoir fait un plus grand usage du téléphone mobile pendant le confinement pour lire les nouvelles. Au cours de la même période, cependant, le réseau grouillait de canulars, ce qui rendait encore plus difficile l’identification de sources fiables.  

5. Smartphone : utilisé davantage également pour le travail

La fermeture de la plupart des bureaux a contraint de nombreuses personnes à passer au numérique pour travailler à domicile : 42 % des personnes interrogées déclarent avoir utilisé plus régulièrement des smartphones pour gérer des activités professionnelles pendant le confinement. Les pirates et les attaquants ont tenté de profiter de ces circonstances : leurs attaques sont devenues encore plus complexes pendant cette période, ciblant les smartphones ainsi que les ordinateurs.  

6. Services bancaires en ligne à la hausse pendant la pandémie

Selon l’enquête menée par Avira, 39 % des Français ont utilisé plus souvent leur smartphone pendant la pandémie pour effectuer des transactions bancaires. Dès mars, Avira avait signalé l’existence d’une variante de cheval de Troie bancaire Cerberus, qui visait le vol de données financières, comme les numéros de carte de crédit.  

7. Achats en ligne : de plus en plus également depuis les smartphones

38 % des personnes interrogées qui ont déclaré avoir augmenté le temps d’utilisation de leur smartphone en raison de la pandémie disent l’avoir fait pour effectuer des achats. La protection de votre appareil est essentielle, en particulier lors du partage des informations de votre compte courant avec d’autres sites ou plateformes.  

Si dans le monde réel des millions de personnes étaient aux prises avec la pandémie de coronavirus, le monde virtuel était quant à lui confronté à une pandémie de logiciels malveillants et de fake news, dont les effets se font ressentir jusqu’à aujourd’hui.

Pour protéger vos appareils mobiles, à la fois Android et iOS, nous avons développé Avira Free Security, qui offre une protection complète allant au-delà de la détection de virus, afin de fournir la meilleure protection possible de l’identité numérique. Avira Free Security protège vos smartphones en temps réel en bloquant les sites web malveillants avant de les charger, analyse le réseau à la recherche de vulnérabilités et vous aide à les corriger ; il maintient également les logiciels et les pilotes à jour, assure une navigation web sécurisée et trouve des offres sûres et pratiques lorsque vous faites des achats.