Ransomware, définition et interview d’Alexander Vukcevic (Virus Labs Director)

Présentation d’Alexander Vukcevic, Virus Labs Director chez Avira

Alexander Vukcevic a rejoint la société allemande spécialisée dans la sécurité informatique en 2000 en tant que Virus Analyst. Il est aujourd’hui à la direction du laboratoire antivirus d’Avira, une équipe de plus de 50 personnes responsables du taux de détection des différents produits.

Qu’est ce qu’un ransomware au sens large ? Comment fonctionnent les attaques ?

Nous définissons comme « ransomware » toutes les menaces de logiciels malveillants visant à infecter un appareil (mobile ou ordinateur) et à en restreindre l’accès. En l’échange de la suppression de cette restriction, les utilisateurs sont contraints à verser une certaine somme d’argent aux hackers. Parfois, les pirates informatiques ne restreignent pas seulement l’accès aux devices mais sont aussi capables de crypter certains documents ou images confidentielles.

Les deux méthodes les plus utilisées par les ransomwares sont : l’envoie d’e-mails avec du contenu infecté (liens ou PDF contenant une exploitation particulière) ou l’injection de publicités sur des sites web spécifiques.

Dans le second scenario, il est important pour l’utilisateur de savoir qu’il n’a pas forcément besoin de cliquer sur la publicité pour être infecté. Le simple fait de la voir peut suffire à le transformer en victime.

Quels conseils donneriez-vous pour combattre les ransomwares ?

Tout d’abord, gardez toutes vos applications à jour avec les dernières versions, utilisez un antivirus à jour sur vos appareils et effectuez régulièrement des sauvegardes sur des disques durs externes. Soyez prudents avec les programmes, pièces-jointes et URLs que vous recevez.

La bonne nouvelle est que si vous arrivez à faire tout cela et que vous êtes quand même victime d’une infection, avoir une sauvegarde vous permettra de faire un reboot de votre système et d’en regagner le contrôle.

Peu importe la situation, nous vous recommandons de toujours reporter l’incident à la police ou aux autorités correspondantes, car cela reste un crime grave.

Comment Avira PRO combat les ransomwares sur mobile et sur PC ?

Avira Antivirus Pro empêche les utilisateurs de devenir la cible des attaquants de ransomware par le blocage de sites web contenant ce genre d’exploitation ou de fichiers malveillants. Même lorsque l’utilisateur a l’intention d’exécuter un fichier contenant un nouveau malware, ce dernier sera d’abord géré par notre solution Avira Protection Cloud pour une protection au plus haut niveau.

Avira Antivirus Pro pour android aide aussi les utilisateurs à faire des recherches de manière sécurisée et réalise des mises à jour régulières pour être sûr que l’utilisateur soit entièrement protégé.

Nous mettons ainsi tout en place pour que les utilisateurs d’Avira puissent bénéficier du meilleur niveau de protection sur tous les dispositifs.

Comment voyez-vous l’évolution de ces ransomwares dans le futur ?

Malheureusement, il y a une réelle industrie du cybercrime qui se construit sur les attaques de « ransomware » puisqu’elles permettent aux attaquants d’empocher des millions grâce à leurs victimes.

Dans le futur, nous pensons qu’ils seront plus agressifs, prêts à obtenir la localisation exacte des appareils. Peu importe ce qu’ils préparent, nous n’autorisons pas les utilisateurs d’Avira de s’en inquiéter.

Nous avons une équipe d’experts qui travaille continuellement sur le sujet pour offrir la meilleure protection possible contre tous les types de logiciels malveillants.

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien