Ransomware, cryptominers, and the right protection software, rançongiciel

Rançongiciels, cryptomineurs et le bon logiciel de protection

Les rançongiciels et les crypto-mineurs, deux types de menaces plutôt récentes, sont rapidement apparus sur nos écrans de radar depuis deux ans. Ils ont tellement bouleversé le monde de la technologie que quasiment tout le monde aura entendu parler de WannaCry, de Petya, ou du fait que votre ordinateur puisse miner des crypto-monnaies pour le compte d’autres personnes.

Petit aperçu des deux principales menaces

Les rançongiciels

Les rançongiciels ont ciblé des centaines de milliers de particuliers et des milliers de petites et de grandes entreprises. Ils infectent les ordinateurs et bloquent leur contenu tout en promettant aux propriétaires de leur rendre le contenu après paiement d’une rançon (une promesse qui n’est pas tenue dans tous les cas).

Les dommages provoqués par ces attaques pour la seule année 2017 s’élèveraient à 5 milliards de dollars, selon Cybersecurity Ventures. Les cybercriminels se sont rendus compte à quel point ce modèle commercial pouvait rapporter gros. En bref : les rançongiciels ne sont pas près de disparaître et nous devons apprendre à y faire face.

Les crypto-mineurs

Parce que leur valeur ne cesse de grimper et qu’elles suscitent en conséquence un intérêt de plus en plus poussé, et parce qu’elles peuvent être créées sur un PC, les crypto-monnaies constituent pour les cybercriminels un moyen rapide de faire de l’argent : en subtilisant la puissance de calcul de vos ordinateurs.

Les crypto-mineurs sont en mesure d’infecter quasiment n’importe quel système et sont souvent distribués via des publicités malveillantes en ligne. En général, les victimes ne savent pas qu’elles sont concernées car le malware essaie de miner aussi discrètement que possible. Le seul signe que quelque chose ne tourne pas rond se voit dans la performance du système : l’ordinateur ralentit de manière considérable.

Ne paniquez pas, défendez-vous

Si toutes ces menaces sont aussi largement connues du public, comment arrivent-elles encore à s’immiscer sur le PC des victimes ? La réponse à cette question n’est pas simple, mais elle est probablement liée à un manque de logiciel de défense. Après tout, de nombreuses personnes pensent que les logiciels comme les antivirus sont superflus et ne se rendent compte de leur erreur qu’une fois qu’il est trop tard.

AVLab.pl, société de tests d’antivirus basée en Pologne a pris le temps de vérifier quels logiciels vous protègent vraiment de ces menaces. Elle a pour cela soumis 43 rançongiciels différents et 35 mineurs de crypto-monnaies à 3 tests sur 26 antivirus (parfois la version Pro et gratuite du même fournisseur). Avira Antivirus a passé tous les tests avec brio et a réussi à obtenir la récompense « Best+++ » aux trois tests.

Les développeurs d’Avira font tout leur possible pour protéger votre identité et vos appareils, mais la responsabilité d’installer un antivirus vous revient. N’attendez pas qu’il soit trop tard pour le faire.

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien

PR & Social Media Manager @ Avira |Gamer. Geek. Tech addict.