monde connecté

A quoi ressembleront les menaces internet du futur ?

Les maisons connectées ne seront plus en sécurité

Bientôt, les virus informatiques prendront une autre ampleur, car ils auront la capacité de favoriser le chantage, la prise de contrôle à distance d’un véhicule ou de la maison et ils seront surtout capables de s’attaquer à tous les appareils.

Aujourd’hui, seuls les ordinateurs, les tablettes ainsi que les Smartphones sont visés, mais dans le futur, les attaques cibleront la vie privée. Comme la domotique ne cesse de prendre une importance dans le quotidien, les pirates pourront prendre le contrôle des systèmes et générer un bon nombre de désagréments.

En effet, comme la maison entière sera connectée, il sera très facile pour des hackers d’intégrer le système pour enfermer les locataires et ainsi effectuer des pression sur les occupants. Cette prise d’otages à distance pourrait être la nouvelle menace de demain.

Le ransomware pourrait donc être utilisé pour un bon nombre d’appareils : tablettes, mobiles, système de sécurité et même la voiture. Cette dernière est de plus en plus connectée, les hackers pourront donc prendre son contrôle à distance et même provoquer s’ils le souhaitent des accidents. D’autres produits seront intelligents comme les téléviseurs, les appareils électroménagers et même les pacemakers.

Il n’y aura de ce fait plus aucune limite pour les pirates en informatique.

Les informations personnelles seront de plus en plus ciblées

Le concept du chantage semble se dessiner comme la nouvelle menace de demain. En se penchant sur les réseaux sociaux, les hackers pourront rassembler des informations, des vidéos et même des photos en vue d’obtenir une rançon.

Les virus seront de plus en plus intelligents et si les victimes ne comblent pas les attentes des hackers, de nombreux inconvénients pourront être au rendez-vous : diffusion d’informations sensibles sur le Web, fermeture des comptes ou cryptage des données rassemblées. La prise d’otages de ces informations peut aussi être envisagée.

Par conséquent, aucun appareil ne sera en sécurité dès qu’il sera relié à Internet.

On peut imaginer que les mots de passe ne représenteront plus une protection, ils seront remplacés par des procédés plus évolués comme les facteurs biométriques.

Un service pourra dissimuler un logiciel malveillant

Le futur sera ultra-connecté et déjà en 2015, certains internautes ne peuvent se passer d’applications : sport, cuisine, profession, enfant, loisir, alimentation… Par conséquent, ils rechercheront massivement des informations sur Internet et à chaque demande, il y aura une application.

Cette dernière devrait représenter une porte d’entrée pour les hackers qui se montrent de plus en plus ingénieux. Ils observent avec précision les faits et gestes et ils utilisent ainsi les passions des internautes comme une arme.

Des applications ou des services légitimes dissimuleront en réalité un virus.

A l’avenir, il faudra se méfier de toutes les applications, car certaines seront susceptibles d’être habilement déguisées. Le logiciel malveillant sera ainsi en mesure d’afficher des publicités, d’envoyer des SMS, de rassembler des informations personnelles…

Aujourd’hui, le concept est déjà présent, mais dans les prochaines années, il va nettement s’intensifier. Le cyber-espionnage prendra une ampleur considérable et la vigilance devra être de mise notamment lorsque l’on sait qu’il y aura 30 milliards d’appareils connectés d’ici 2020.