Question de la semaine : Qui m’observe par ma webcam ?

Question : « J’ai récemment rendu visite à un ami. J’ai constaté qu’il y avait un autocollant au-dessus de l’écran de son ordinateur portable. Quand je lui ai demandé à quoi cela servait, il m’a répondu que cela lui permettait d’empêcher qu’on espionne sa vie privée par sa webcam. Est-ce qu’il a vu trop de mauvais films ou est-ce qu’il n’a pas complètement tort ? »

Réponse : On peut déjà dire que beaucoup de gens partagent les inquiétudes de votre ami.Récemment, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a déclaré qu’il masquait les caméras de ses ordinateurs avec du ruban adhésif. C’était visible sur une au moins une photo qu’il avait publiée. Et James Comey, le directeur de la police fédérale américaine (FBI), recommande également de masquer les webcams. Sa justification : le risque qu’un virus espion s’insinue dans l’ordinateur et allume la caméra est trop grand.

Indiscrétions dans la maison

Mais il n’y a pas que les célébrités qui doivent s’inquiéter. Il y a quelque temps, le gouvernement américain a arrêté un homme de l’Ohio, accusé d’avoir utilisé un virus pour dérober les donneés personnelles de milliers de personnes. De plus, il utilisait les micros et caméras pour enregistrer des images et du son chez les gens. Il était ainsi notamment parvenu à découvrir des informations sur les comptes et les mots de passe, mais aussi quand ses victimes s’absentaient de leur domicile et comment elles vivaient.

Un bon antivirus est la meilleure protection

La meilleure protection contre ce type d’attaque n’est pas un autocollant, mais bien l’installation d’un bon antivirus. Une suite de sécurité robuste comprend un antivirus, une protection contre les logiciels espions, un pare-feu et d’autres fonctionnalités qui permettent de tuer dans l’œuf ces invasions. En effet, la plupart des attaques de webcams reposent sur des chevaux de Troie. Les pirates essaient de s’en servir pour installer silencieusement des logiciels de bureau à distance (Remote Desktop), et de les exécuter pour accéder à la webcam et à d’autres fonctions. Ces chevaux de Troie sont souvent cachés dans des pièces jointes d’e-mail apparemment inoffensives, ou dans des liens de messages de médias sociaux. De plus, les bonnes suites de sécurité en ligne empêchent activement les programmes non autorisés d’accéder à la webcam Autrement dit, un clic est nécessaire pour autoriser un programme à accéder à la webcam. Le programme de protection intégré à Windows 10, Defender, n’offre pas cette sécurité. Les conseils suivants sont également utiles :

  • Si vous utilisez une webcam externe connectée par USB, ne la branchez que lorsque vous en avez besoin.
  • Certaines caméras externes sont équipées en usine d’un petit couvercle qui peut masquer l’objectif de la webcam. Utilisez-le.
  • Si vous ne disposez pas d’un cache de ce type, vous pouvez simplement orienter votre webcam vers le plafond lorsqu’elle n’est pas utilisée.
  • Pour les webcams internes, vous pouvez vous procurer un cache adapté sur internet. Ils sont disponibles pour quelques euros dans de nombreuses boutiques, notamment sous le nom de « Camsticker ». Ces caches utilisent soit un système de glissière, soit un autocollant qui peut être décollé sans laisser de trace.
Ces camstickers sont disponibles dans les boutiques internet à partir d’un euro pièce.

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalienPortugais - du Brésil