Protégez vous des chevaux de troie bancaires

Qu’est-ce qu’un cheval de troie ?

Généralement, nous évoquons ces logiciels pour les ordinateurs, car ils sont téléchargés par exemple via un logiciel tiers.

Ce programme malveillant s’installe ainsi sur votre machine à votre insu et il a les capacités nécessaires pour dérober toutes les informations qu’il souhaite.

Cela peut concerner des données personnelles classiques ou bancaires.

Les Smartphones sont devenus de véritables ordinateurs

Si auparavant, le mobile était utilisé uniquement pour téléphoner, ce n’est plus le cas désormais. En effet, les fabricants les ont rendus très intelligents et ils se sont transformés en ordinateur portable.

Cette étape a eu des conséquences désastreuses, car les consommateurs sous-estiment la vulnérabilité de ces appareils.

Le plus souvent, aucune protection n’est donc installée, ce qui s’avère être idéal pour les hackers qui se dirigent de plus en plus vers des cyberattaques destinées aux téléphones.

De plus, certains utilisateurs stockent des informations sensibles et réalisent également des achats sans penser que la vulnérabilité est réelle. Ils n’appliquent donc pas la même vigilance que celle observée pour un ordinateur, ce qui contribue à une augmentation du nombre de victimes.

Les chevaux de Troie bancaires s’attaquent aux Smartphones

Si le vol de données bancaires est possible sur les ordinateurs, il est tout à fait envisageable sur un mobile, car aucune protection n’est généralement installée.

Pourtant, les éditeurs comme Avira ont développé des solutions adaptées à iOS ou à Android qui permettent de repousser les attaques et de protéger l’échange des informations privées notamment lors d’une transaction bancaire.

Il est également important de savoir que lors d’un achat réalisé sur internet via un ordinateur, un code confidentiel sera envoyé sur le Smartphone. Les cybercriminels tentent donc de s’infiltrer dans les mobiles pour récupérer l’ensemble des données.

De ce fait, les chevaux de Troie bancaires représentent une menace à ne pas sous-estimer, car des études ont montré que 95% des logiciels malveillants étaient un cheval de Troie.

Les mobiles Android sont davantage victimes des attaques

Il est possible de comparer un Smartphone sous Android à un ordinateur qui tourne sous Windows. Les deux systèmes rencontrent un succès incontestable et ils sont donc victimes de leur succès.

En effet, l’OS mobile de Google représente tout de même près de 80% du marché. Par conséquent, une étude a pu se rendre compte que 98% des attaques bancaires sont réalisées sur des mobiles qui tournent sous Android.

Tous les détails ont une réelle importance

Les chevaux de Troie bancaires destinés à des Smartphones peuvent prendre n’importe quelle forme.

Il peut s’agir d’une mise à jour logicielle déguisée en programme malveillant ou encore d’un niveau bonus destiné à un jeu mobile.

La vigilance doit être de mise lors de la navigation sur internet via un téléphone portable et même lors du téléchargement d’applications. Il est recommandé de choisir ces dernières via des plateformes officielles comme Windows Store, le Play Store ou encore l’App Store.

Dans le cas contraire, il y a de grandes chances pour que les applications soient accompagnées d’un cheval de Troie bancaire.