Greater privacy: These are the new features in iOS 12

Protection des données améliorée pour le nouvel iOS 12

C’est un rendez-vous incontournable pour les férus de technologie et surtout pour les disciples d’Apple : la WWDC, la conférence annuelle d’Apple destinée aux développeurs. Tim Cook, PDG d’Apple, y présente toutes les nouveautés de la gamme de produits Apple ainsi que certaines extensions de produit.

Tandis que les précédentes éditions misaient généralement sur la sortie du dernier iPhone, cette année est davantage consacrée aux avancées logicielles et se concentre essentiellement sur iOS 12. Et le système d’exploitation mobile recevra à l’automne une nouvelle fonctionnalité très intéressante sur le thème de la protection des données.

Voici un bref aperçu des nouvelles fonctions annoncées :

La nouvelle fonctionnalité de sécurité la plus importante

Comme tous les systèmes d’exploitation, iOS agit pour la protection des données de ses utilisateurs, et parfois même un peu plus que certains autres. Apple souligne ainsi que l’utilisateur a toujours pu décider du contenu qu’il souhaitait ou non partager. Le nouvel iOS 12, ou plutôt le navigateur Safari intégré dans ce système, offre désormais davantage de sécurité :

  • Les boutons de partage et les widgets de commentaire ne permettront plus un suivi non autorisé. Fâcheux pour Facebook, mais génial pour les utilisateurs !
  • La technique du « fingerprinting », l’empreinte digitale d’appareil, devrait elle aussi être empêchée ou du moins rendue plus compliquée. En d’autres termes, les annonceurs ne pourront plus collecter et utiliser les caractéristiques spécifiques de l’appareil utilisé pour naviguer en ligne dans le but d’identifier une personne sur la toile.

Les nouvelles fonctionnalités les plus sympas

1. Il s’agit en fait d’un ensemble de fonctionnalités plus ou moins liées les unes aux autres. On peut notamment citer la fonction Ne pas déranger, qui a été enrichie avec quelques options astucieuses, ainsi que la toute nouvelle application Limits App.

À première vue, la fonction principale de cette application ne semble pas spectaculaire : elle établit des statistiques relatives à l’utilisation du téléphone. Combien de temps on a passé sur le téléphone. Les applications utilisées. Les heures d’utilisation. Combien de fois on a déverrouillé l’écran pour le consulter, etc.

Mais à quoi servent toutes ces fonctions si ce n’est pour en tirer des conclusions et prendre les mesures qui s’imposent ? Il est désormais possible d’appliquer une limite de temps à diverses applications dont l’utilisation serait excessive. Les utilisateurs ont ainsi la possibilité de limiter eux-mêmes le temps qu’ils passent sur leur téléphone. Par exemple, si on n’arrive pas à détourner son attention d’Instagram et de ses magnifiques photos, on peut paramétrer une limite de temps via Limits App. Une petite notification avertit l’utilisateur lorsque la limite de temps approche et un écran de verrouillage apparaît une fois que la durée d’utilisation paramétrée s’est entièrement écoulée.

Il est bien évidemment possible de continuer à utiliser l’application, mais cela permet aux utilisateurs de prendre conscience du temps qu’ils passent sur les différentes applications sans s’en rendre compte et ainsi de les aider dans la gestion de leur temps.

Mais ce n’est pas tout. Limits App peut également servir de sécurité enfant ! Vous avez des enfants qui ont déjà leur propre iPhone ? Grâce à Limits App, on peut non seulement consulter leurs statistiques d’utilisation, mais aussi paramétrer le temps qu’ils ont le droit de passer avec telle ou telle application. Le paramétrage peut s’effectuer par application ou par catégorie d’applications. On y trouve également d’autres options, comme notamment le « Temps de repos ».

Même s’il existe beaucoup d’autres applications de sécurité enfant à la fois sûres et fiables, il est toutefois appréciable de voir qu’Apple s’en préoccupe aussi. Après tout, il n’est pas facile de s’y retrouver dans la jungle des applications quand on n’est pas un expert.

2. La réalité augmentée

Apple s’est fortement creusé la tête pour trouver un moyen de populariser davantage la réalité augmentée. Les cerveaux de l’entreprise ont fini par s’associer à Pixar et créer un tout nouveau format de fichier : USDZ. Grâce à l’intégration dans Adobe Creative Cloud et la possibilité de créer des contenus dans Photoshop et Dimension, les graphistes et artistes 3D ne devraient pas avoir trop de mal à faire apparaître des fichiers USDZ comme par enchantement.

Mais trêve de bavardage technique, comment c’est en réalité ? En un mot : fantastique ! Les fichiers USDZ peuvent par exemple être intégrés dans les boutiques en ligne. Il vous suffira de toucher du doigt la guitare que vous aimeriez bien acheter et la voilà qui trône déjà en grandeur nature dans votre salon virtuel.

Autres fonctionnalités sympas de la réalité augmentée :

  • Mesure : cette application permet de mesurer des objets en toute facilité dans la réalité augmentée. En outre, les dimensions peuvent être reconnues automatiquement. Super utile !
  • Lego : votre ensemble Lego à lui seul ne vous fait plus vibrer ? Alors visez-le avec l’appareil photo, scannez-le et le voilà virtuellement sur votre téléphone. Vous pouvez l’associer à une moitié de ville, des PNJ, des quêtes, des histoires et de nouveaux objets : amusement garanti !

3. Siri et les raccourcis

Tout le monde connaît Siri. Certains sont littéralement tombés amoureux de cet assistant personnel, tandis que d’autres le trouvent vraiment naze. Pour pouvoir tirer pleinement parti de Siri à l’avenir et rendre l’application encore plus intelligente, Apple présente la fonction Shortcuts (Raccourcis) ou la possibilité de créer enfin ses propres commandes vocales.

Le principe est très simple : en plus des centaines de macros prédéfinies, il est possible de définir ses propres raccourcis vocaux. On ouvre l’application Shortcuts, on décrit l’action à effectuer et on enregistre la commande vocale correspondante. Difficile de faire plus simple. On peut même paramétrer une suite d’actions complète. Par exemple, la commande vocale « À la maison » peut être définie pour déclencher la chaîne d’événements suivante : calcul du temps de trajet jusqu’à la maison, envoi d’un iMessage au conjoint pour l’avertir du retour, pilotage du thermostat, recherche et lancement de l’émission de radio désirée. Pratique, non ?

Autres nouveautés appréciables

Outre les annonces phares, la conférence a également permis de dévoiler tout un tas de choses que certains attendaient depuis longtemps ou trouveront tout simplement chouettes :

  • FaceTime intègrera désormais une fonction de discussion en groupe. Il sera possible de parler simultanément avec jusqu’à 32 utilisateurs.
  • La famille des Animojis comptera quatre nouveaux membres : le fantôme, le tigre, le koala et le T-Rex. Ah ouais ! Et un autre nouveau venu est Mimoji, qui permet de créer un Emoji à sa propre effigie.
  • CarPlay autorisera désormais également les applications de navigation de fournisseurs tiers comme Google Maps.
  • Photos a été sensiblement améliorée et équipée de nouvelles fonctions très chouettes.
  • Le nouveau système d’exploitation devrait être à la fois plus performant tout en nécessitant moins de puissance. À en croire le keynote, les applications iOS sur l’iPhone 6+ démarrent 40 % plus vite et le clavier y est 50 % plus rapide.

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien

PR & Social Media Manager @ Avira |Gamer. Geek. Tech addict.