Skip to Main Content

Non, votre batterie n’est pas infectée

Un soir de tempête, vous surfez tranquillement sur votre smartphone Android. Quand soudain surgit de nulle part un message vous informant que votre batterie a été sévèrement endommagée par un virus…

Screenshot_2016-03-28-23-01-44

Avertissement de logiciel publicitaire signalant un « virus sur la batterie »De tels virus existent-ils réellement ? Pire encore, il est presque impossible de fermer ce message/cette application (ce truc, quel qu’il soit) ! Et c’est la deuxième fois qu’un avertissement de ce type s’affiche sur votre appareil en quelques semaines. Votre téléphone a-t-il réellement un problème ?

Le laboratoire de recherche antivirus Avira atteste que non. « Il n’existe à ce jour aucun virus capable de s’attaquer directement à la batterie, que ce soit parmi les menaces en circulation ou même sur le plan théorique », affirme Alexander Vukcevic, responsable du laboratoire. « Cependant, on dénombre divers programmes exploitant le filon de l’anxiété de la panne de batterie pour dissimuler l’installation de logiciels publicitaires. »
Screenshot_2016-03-29-23-56-23Détection de logiciel publicitaire par AviraLorsqu’une fenêtre contextuelle de ce type s’affiche sur votre écran, la meilleure solution consiste à appuyer sur le bouton Accueil de l’appareil et à supprimer l’application en cours d’exécution dans le menu des applications exécutées en arrière-plan.

Android est configuré pour exécuter les applications en mode « sandbox ». En désactivant ou en fermant l’application, vous avez l’assurance de ne pas valider accidentellement l’exécution ou l’installation du logiciel publicitaire. Effectuez ensuite un scan complet de votre appareil à l’aide de l’antivirus Avira à la recherche de logiciels publicitaires néfastes, et supprimez-les le cas échéant. Repérez également les jeux installés récemment par vos enfants sur votre appareil et supprimez-les.

Screenshot_2016-03-29-11-02-41Comme l’indique cette menace de virus sur la batterie, la durée de vie de la batterie revêt une importance capitale pour de nombreux utilisateurs de smartphone, ce qui incite les personnes malintentionnées à jouer sur ce terrain-là.   Il existe même un terme pseudo-scientifique pour illustrer ce phénomène : la nomophobie ou la peur de se retrouver sans téléphone. Sur Internet, on peut voir des vidéos mettant en scène des utilisateurs de smartphone désabusés et inconsolables après une panne de batterie.

Mais avant de blâmer les logiciels malveillants qui s’en prennent à la batterie, les utilisateurs de smartphone feraient mieux de vérifier les composants logiciels et matériels responsables de l’épuisement de la batterie au sein même de leur appareil. Les applications continuellement exécutées en arrière-plan, le WiFi, la navigation, la luminosité de l’écran ou encore les notifications : tout cela influence la durée de vie de la batterie. Pour remédier à ce vrai problème, il est plus efficace d’identifier les applications énergivores sur votre appareil que de vous inquiéter à propos de menaces imaginaires.

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien

Avira souhaite que ses clients vivent 'libérés' des spywares, phishing, virus et autres menaces basées sur internet. La société a été créée il y a 25 ans sur la promesse de son fondateur Tjark Auerbach de « concevoir un logiciel qui réalise de belles choses pour mes amis et ma famille ». Plus de 100 millions de consommateurs et de petites entreprises font maintenant confiance à l'expertise d'Avira en matière de sécurité et à son antivirus primé, faisant de l'entreprise le numéro deux mondial en termes de parts de marché.