The best (and most secure) chat apps, Die besten (und sichersten) Chat-Apps, Les meilleures applications de chat (et les plus sûres), Le migliori (e più sicure) app di chat

Les meilleures applications de chat (et les plus sûres)

Les applications de chat ont pris une telle importance qu’elles sont devenues la cible de nombreuses tentatives de hackage (ou même de d’arnaque envers les utilisateurs). La dernière en date est celle du gouvernement russe qui, à de nombreuses reprises, a sommé Telegram de fournir les clés de chiffrement des citoyens inscrits à ce service. La société n’a pas cédé, ne serait-ce que pour d’évidentes raisons techniques (on ne plaisante pas avec le chiffrement de bout en bout), et risque de se voir bannir de l’ensemble du territoire russe.

En réalité, tous les gouvernements du monde rêvent plus ou moins d’accéder aux petites fenêtres dans lesquelles sont échangés les messages, les photos et les vidéos et, non seulement eux, mais aussi les conjoints jaloux, les pères qui se méfient un peu du nouveau petit ami de leur fille, ou de tous ceux qui ont du temps à perdre en s’occupant des affaires des autres. Deux facteurs déclencheurs ont provoqué le boom des plateformes de chat. Le premier a été l’essor fulgurant des smartphones et d’Internet ; le second, la mort décrétée des sms et la montée en puissance de méthodes de communication à distance plus intéressantes et plus « riches ».

Le risque est grand de se perdre parmi les myriades d’applications similaires. Derrière WhatsApp se cache en réalité une multitude de logiciels plus ou moins célèbres, qui ont chacun leurs partisans, et qui ne sont pas toujours aussi équivalents qu’on pourrait le croire. Messenger, héritier de la plateforme sociale la plus populaire, à savoir Facebook, mérite une mention spéciale. Il est en effet utilisé « uniquement » par les internautes inscrits sur le réseau de Mark Zuckerberg, qui compte plus de 2 milliards d’utilisateurs actifs.

Faisons un tour d’horizon des applications de chat les plus utilisées, toutes compatibles iOS et Android, afin d’en saisir les différences et de comprendre les méthodes qu’elles utilisent pour protéger les messages, les photos et les vidéos des personnes inscrites, des « détails » que tout le monde devrait prendre en compte avant de confier son univers numérique personnel au premier développeur venu.

 

Facebook Messenger

L’incursion de Facebook dans le monde de la messagerie mobile s’appelle Messenger. Il s’agit d’un client dédié basé sur le réseau de chat existant qui ajoute de nouvelles fonctionnalités de communication multimédia. Les utilisateurs accèdent à la messagerie via Facebook et peuvent envoyer à leurs contacts non seulement les messages de chat habituels, mais aussi des messages et des appels vocaux et vidéo. Il existe aussi une version Lite dédiée exclusivement à Android, offrant une grande souplesse d’utilisation et consommant moins de données. Elle est équipée du chiffrement de bout en bout, mais celui-ci doit être activé manuellement pour chaque conversation. Pour ce faire, l’utilisateur doit sélectionner Conversation secrète dans la fenêtre de chat avec un contact.
Site Web : Messenger

WhatsApp

Un paramétrage simple, une synchronisation automatique avec les contacts du téléphone et une expérience riche en fonctionnalités et sans publicité font de WhatsApp une application de messagerie extrêmement populaire. Les utilisateurs peuvent envoyer des messages textuels, des photos, des vidéos et des messages vocaux, tout en bénéficiant du chiffrement de bout en bout et de la double authentification qui nécessite un mot de passe périodique pour l’accès. On ne sait pas encore avec certitude si et quand la société connectera les données de ses utilisateurs avec les profils Facebook (qui appartient au même groupe), malgré l’interdiction – au moins pour le moment – de l’Union européenne.
Site Web : WhatsApp

Telegram

Une application de messagerie mobile pour l’ère post-Snowden. Telegram s’adresse à ceux qui savent ce que veut dire « protéger son identité numérique ». L’application offre un service de chat rapide et chiffré, avec chiffrement « client-server » pour le chat standard. Les fenêtres secrètes ne permettent à personne de violer le caractère privé des messages, et les conversations, qu’elles soient échangées entre particuliers ou en groupe, s’autodétruisent : après un certain temps d’existence, tout disparaît, même les éléments partagés.
Site Web : Telegram

Signal

Développée par la société Open Whisper Systems, Signal est une autre solution de messagerie axée sur la confidentialité.Elle utilise le chiffrement de bout en bout de niveau militaire pour protéger les messages, renforcé par une plateforme open-source constamment contrôlée par l’équipe de développeurs et améliorée dans les systèmes de défense. Ce n’est pas un hasard si Signal est l’application préférée des hacktivistes et des figures majeures de la liberté d’expression telles qu’Edward Snowden, principal informateur du Datagate.
Site Web : Signal

WeChat

Avec plus de 700 millions d’utilisateurs, WeChat domine le Web chinois et rencontre même un certain succès au niveau mondial. L’application propose à ses utilisateurs la possibilité d’envoyer des messages textuels, de passer des appels vocaux et vidéo, de chatter en groupe et d’envoyer des pièces jointes multimédia agrémentées de caractéristiques excentriques comme « Friend Radar », « People Nearby » et « Shake », pour trouver rapidement des personnes avec qui chatter à proximité. Bien qu’elle ne soit pas dotée de la technologie de bout en bout, c’est l’une des rares applications à revendiquer un client pour Android Wear et Apple Watch. Sa sécurité repose sur la protection « client-to-server » et « server-to-client » et jouit même d’un certain crédit auprès de la société TRUSTe, experte en confidentialité. En outre, elle est certifiée d’après le standard international strict de conformité ISO 270001-2013, ce qui complique fortement la tâche des hackers, même chinois, qui chercheraient à faire intrusion.
Site Web : WeChat

Line

Autre projet asiatique ayant marqué le secteur, l’application japonaise Line compte plus de 600 millions d’utilisateurs de par le monde. Son point fort est une série d’autocollants à insérer dans le chat, ainsi qu’un système de chronologie comparable à celui d’un réseau social. L’application peut prendre en charge des conversations et des appels de groupe jusqu’à 200 participants, ainsi qu’une option pour appeler des numéros mobiles et fixes avec un crédit dédié. En outre, Line permet de suivre ses marques et ses personnalités préférées, via des chaînes officielles, pour rester toujours au courant des dernières nouvelles et des derniers événements. Depuis 2015 déjà, elle intègre le chiffrement de bout en bout.
Site Web : Line

Skype

Mieux connu pour son potentiel audio et vidéo, Skype offre aussi un moyen idéal pour chatter rapidement par messages textuels. La version mobile de l’application a récemment connu un relooking qui lui a redonné des couleurs et de la fraîcheur. Face à la concurrence, Skype reste néanmoins un logiciel privilégié par les utilisateurs professionnels, notamment dans sa version Business. La sécurité des conversations est garantie par le chiffrement TLS et AES mais celui-ci ne protège pas les appels téléphoniques vers les fixes et les portables.
Site Web : Skype

Viber

Comme WhatsApp, Viber utilise le numéro de téléphone comme identifiant et intègre les interlocuteurs déjà enregistrés dans le carnet d’adresses. L’application jouit d’un certain succès auprès d’un public d’âge mûr et permet d’envoyer des textes, des photos, des messages vocaux et vidéo, mais aussi d’appeler des numéros fixes via la fonction Viber Out. En outre, depuis quelques temps, les développeurs ont introduit le chiffrement de bout en bout afin de sécuriser les conversations.
Site Web : Viber

 

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien