L’Internet des objets connectés : comment protéger les voitures intelligentes des cyberattaques

Comme ceci arrive à Tom Cruise dans Minority Report, une voiture peut être contrôlée à distance par simple prise en main de son ordinateur de bord. Les pirates informatiques viennent de le prouver en soulevant la question de savoir si les voitures intelligentes sont sécurisées ou non. À l’image des ordinateurs ou autres appareils mobiles, la solution de ce problème consiste à se protéger des cyberattaques.

Les nouvelles technologies sont vouées à nous faciliter la vie sur la route. Des fonctionnalités telles que la conduite assistée et le diagnostic du véhicule, qui informe le conducteur des pannes ou de la nécessité d’une réparation, nous sont offertes aujourd’hui. Des modèles plus récents ont même profité d’une montée en gamme avec l’intégration du Wi-Fi pour faire communiquer le véhicule avec l’Internet, recevoir l’info-trafic, relayer des statistiques de performance, et même permettre une connexion aisée entre le véhicule et les appareils de son usager. Malheureusement, ceci signifie aussi qu’un véhicule doté de ces fonctionnalités est vulnérable aux violations de sécurité.

Le test de piratage récent réalisé sous contrôle sur une Jeep de chez Chrysler a montré qu’une personne malintentionnée pouvait parfaitement prendre en main les freins du véhicule, son volant et sa pédale d’accélération. Sur le plan technique, on peut affirmer que le véhicule n’était plus conduit par son conducteur, mais par une autre personne. Et il est impossible de dire quelles seraient les conséquences d’une telle situation.

Comment se prémunir des attaques sur les voitures intelligentes

Pour empêcher toute personne de conduire ou de s’amuser avec votre voiture intelligente, gardez ces quelques points à l’esprit :

  1. Faites vos vérifications. Si votre voiture intelligente est connectée à l’Internet, inquiétez-vous des éventuelles mesures de sécurité auprès du constructeur. Réalisez une petite recherche sur Internet pour vérifier si des problèmes que le vendeur pourrait avoir « oubliés » ont été signalés.
  2. Restez à la page. La mise à jour du logiciel de votre véhicule n’est pas aussi facile que sur un ordinateur, mais tout autant nécessaire. Tandis que la plupart des mises à jour sont opérées en ligne, certaines peuvent exiger une visite chez le concessionnaire. Appelez le concessionnaire régulièrement et vérifiez si une mise à jour est disponible.
  3. Protégez votre véhicule contre vos appareils. Quand vous branchez vos téléphones, ordinateurs portables ou autres tablettes sur le réseau Wi-Fi du véhicule, vous exposez potentiellement ce dernier à des logiciels malveillants. Avant d’effectuer les connexions, assurez-vous que vos appareils sont sécurisés par un logiciel antivirus.
  4. Fermez les portes latérales. Utilisez un réseau privé virtuel (VPN ou Virtual Private Network) lorsque vous utilisez vos appareils pour communiquer avec le réseau Wi-Fi du véhicule. Ceci réduit largement le risque d’embarquer quelque chose à votre insu lors de votre activité en ligne. Se connecter à un VPN permet de chiffrer votre connexion, tout en se prémunissant contre les tentatives des hackers pour s’immiscer et s’infiltrer dans votre appareil.5. Soyez prudent lors de votre utilisation du Bluetooth. Si la plupart des risques de sécurité découverts jusqu’à présent proviennent d’Internet, Bluetooth n’en demeure pas moins une passerelle pour les « intrus ». Le désactiver en cas de non utilisation peut s’avérer fort judicieux.

Même si vous appliquez toutes ces mesures de précaution, il est impossible d’affirmer que votre véhicule sera protégé à 100 % contre les cyberattaques. De quoi avoir des frissons dans le dos alors que nous nous apprêtons à nous servir de voitures sans chauffeur. Oui, comme celle utilisée par Tom Cruise dans Minority Report.

Quoi qu’il en soit, nous avons encore la possibilité d’acheter une voiture conventionnelle tout en savourant l’idée que nous contrôlons tout ce qui se passe derrière le volant. Il est toujours important de se tenir informé des risques qui peuvent se présenter sur la route. Après tout, cet article pourrait peut-être vous sauver la vie à l’avenir.

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien