Les réseaux sociaux s’intéressent-ils à votre vie intime ?

J’oserais affirmer que les services de messagerie exercent un assez bon filtrage de cette catégorie d’e-mails, obligeant les spammeurs à opérer des adaptations. Ces derniers ayant besoin de vous faire savoir que leur Viagra est le meilleur et le moins cher, ils sont prêts à tout pour partager cette information avec vous. Nous allons donc évoquer aujourd’hui les enjeux du spam à travers les réseaux sociaux.

Les spammeurs savent parfaitement que vous n’en pouvez plus de recevoir ce type d’e-mails et se manifestent par conséquent auprès de vous à travers un autre canal : celui du web. Mais comment peuvent-il s’y prendre pour vous amener à leur rendre visite ? En utilisant un leurre. La plupart d’entre nous font appel à différents types de réseaux sociaux tels que Facebook, Pinterest, Instagram ou Skype, et possèdent des comptes sur Google, YouTube, etc. Les spammeurs sont donc capables d’exploiter notre intérêt pour ces canaux. Comment ? Ils envoient des e-mails qui ne font pas mention du Viagra, mais de nos réseaux sociaux favoris.

Spam_all_in_one

Même s’il s’agit de différents e-mails web, il apparaît que les spammeurs se conforment à un modèle pour les envoyer :

  • [Insérez logo web/service]
  • Vous avez [insérer fonctionnalité associée]
  • Voir [insérer fonctionnalité associée] (avec le lien piège)
  • [Insérer salutation finale]
    [Insérer nom d’équipe/support/service]
  • [Insérer information concernant l’entreprise pour un aspect plus réel. L’adresse électronique d’un utilisateur fera aussi l’affaire]

Ils nous ont convaincus. Curieux de savoir ce qu’il se passe dans notre réseau social favori, nous mordons à l’hameçon. Il n’y a en réalité aucun lien vers ces canaux web. Nous le comprenons seulement à l’affichage du navigateur :

spam_web_in_one

nous avons été arnaqués ! En fin de compte, le spam peut être pénible, mais il peut s’avérer encore pire. Le lien peut nous rediriger vers des logiciels malveillants qui pourraient infecter notre PC. Soyez donc circonspect quand vous consultez la liste de vos e-mails. Si l’un d’entre eux vous semble suspect, ne l’ouvrez pas.

Si l’e-mail que vous avez reçu vous intéresse réellement et vous souhaitez vérifier sa validité, vous pouvez contrôler l’information directement au sein du réseau social concerné. La même notification figurera certainement également dans le réseau d’intérêt et vous pourrez accéder directement au contenu désiré. Gardez donc les yeux grand ouverts et ne cliquez pas à tort et à travers !

Cet article est également disponible en: AnglaisItalien

Avira souhaite que ses clients vivent 'libérés' des spywares, phishing, virus et autres menaces basées sur internet. La société a été créée il y a 25 ans sur la promesse de son fondateur Tjark Auerbach de « concevoir un logiciel qui réalise de belles choses pour mes amis et ma famille ». Plus de 100 millions de consommateurs et de petites entreprises font maintenant confiance à l'expertise d'Avira en matière de sécurité et à son antivirus primé, faisant de l'entreprise le numéro deux mondial en termes de parts de marché.