The FBI’s most wanted cybercriminals 2018

Les cybercriminels les plus recherchés par le FBI en 2018

Tout le monde parle toujours de cybercriminalité : des grands botnets qui se sont développés, des victimes de piratage, du tout dernier rançongiciel qui fait actuellement des ravages. Mais ce dont on parle rarement, c’est des personnes qui se cachent derrière tous ces crimes. Et c’est ici qu’intervient la liste du FBI des cybercriminels les plus recherchés.

La crème de la crème de la cybercriminalité

Mais qui donc y figure ? Normalement, les personnes qui ont commis le plus de dégâts avec leurs activités de piratage en ligne – et auxquelles on peut imputer certains crimes.

Le Mabna Institute

Les huit premiers visages qui figurent sur la liste sont répertoriés par l’institut iranien Mabna. Seyed Ali Mirkarimi, Abdollah Karima, Mostafa Sadeghi, Sajjad Tahmasebi, Mohammed Reza Sabahi, Roozbeh Sabahi et Abuzar Gohari Moqadam étaient apparemment tous des pirates « employés » qui, semble-t-il, volaient des données qu’ils vendaient au gouvernement et aux universités iraniens.

Behzad Mesri

Si vous avez l’impression que ce nom vous est familier, vous ne vous trompez probablement pas : en effet, c’est lui qui était responsable du piratage de Game of Thrones en 2017. À l’époque, cet Iranien avait piraté la chaîne HBO, mis la main sur des épisodes et des résumés d’intrigue de plusieurs séries inédites avant de réclamer une rançon à hauteur de 6 millions de dollars au risque de les divulguer.

Danial Jeloudar & Arash Amiri Abedian

Les deux Iraniens auraient utilisé des logiciels malveillants pour dérober des numéros de cartes de crédit et d’autres informations à caractère personnel pour se procurer des biens ou bénéficier de services frauduleusement.  En février 2012, Abedian a envoyé Jeloudar environ 30 000 relevés de cartes bancaires qu’il a utilisées pour réaliser ses combines. Citons également Jeloudar qui avait volé des informations de clients d’un commerçant basé en Californie et qui avait menacé de les mettre en ligne. Plus tard il avait lancé des attaques de déni de service distribué contre cette même société.

Mohammad Saeed Ajily & Mohammad Reza Rezakhah

Ajily et Rezakhah sont accusés d’avoir voulu essayer de pénétrer dans le système de plusieurs entrepreneurs nord-américains œuvrant dans le domaine de la défense. Ils voulaient voler des logiciels et des informations avec l’intention de les vendre à différents gouvernements, dont le gouvernement iranien. Une des victimes visées était Vermont qui développe les logiciels destinés à l’analyse aérodynamique et à la conception de projectiles.

Alexsey Belan

Alexsey Belan figurait déjà sur la liste l’année dernière et une prime a même été offerte par les autorités pour son arrestation : pas moins de 100 000 dollars américains. Le Russe est recherché pour avoir piraté trois des plus grands noms du e-commerce basés aux États-Unis. Il aurait, par la suite, essayé de revendre sur le marché noir les noms d’utilisateurs et les mots de passe volés.

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien

PR & Social Media Manager @ Avira |Gamer. Geek. Tech addict.