paiement par carte

Le risque de débit frauduleux augmente considérablement à Noel

78% des Français souhaitent acheter sur internet les cadeaux de Noël

Tous les ans, les boutiques en ligne connaissent un véritable succès à l’approche des fêtes de fin d’année. Les réductions se multiplient, des packs spéciaux se forment et les consommateurs sont attirés par les bannières mettant en avant des promotions alléchantes.

Ce constat est illustré par une enquête réalisée pour TSI par Esasypanel. Les résultats montrent que 78% des Français ont l’intention d’acquérir un ou plusieurs cadeaux de Noël sur la toile.

Cette statistique n’est pas anodine, car une hausse non négligeable de 12% est observée par rapport à 2014. Cette augmentation est expliquée par les nombreux avantages de la commande en ligne, mais il ne faut pas oublier les désagréments qui peuvent être nombreux.

Les Français ont peur du vol des coordonnées bancaires

Une autre étude intitulé « Les achats en ligne et les Français » révèle également que les internautes sont conscients du risque qu’ils peuvent encourir.

En effet, 94% d’entre eux ont peur que leurs coordonnées bancaires soient piratées lorsqu’ils effectuent une commande sur le Web.

Ils estiment ainsi que le degré de sécurité n’est pas assez élevé, mais cela ne les empêche pas d’acheter une partie ou l’intégralité des cadeaux de Noël en ligne.

Pourtant, leurs craintes sont justifiées, car selon Marie Clais auteur de « Cadre de vie et sécurité », les débits frauduleux  sont un phénomène qui ne cesse de croître depuis quelques années.

Deux fois plus de victimes de débits frauduleux ont été référencées

Les statistiques sont alarmantes, car en 2010, 501 000 personnes avaient été victimes d’au moins un débit frauduleux. Trois ans plus tard, le nombre s’est envolé en atteignant 840 000.

Dans la plupart des cas, les préjudices sont inférieurs à 100 euros (35%), mais les sommes sont parfois non négligeables :

  • Un préjudice de 101/300 euros dans 23% des situations
  • Il est de 301/1000 euros dans 25% des transactions
  • Dans 17% des cas, le préjudice est supérieur à 1000 euros

Dans 34% des situations, le débit frauduleux est réalisé par le biais d’un achat en ligne sur internet.

Ces statistiques ne sont donc pas rassurantes notamment pendant la période de Noël, car les pirates en informatique savent que les commandes seront plus nombreuses. Cela représente donc une opportunité pour ces hackers qui ne cessent de dérober des informations bancaires.

Des ménages décident de déposer une plainte à la suite d’un débit frauduleux

En l’espace de trois ans, le nombre de victimes a pratiquement été multiplié par deux. Les personnes lésées sont pourtant ensuite peu nombreuses à mettre en place une action judiciaire.

Selon cette même enquête, 40% des ménages qui ont été frappés par une arnaque déposeront une plainte et les ¾ d’entre eux obtiendront un remboursement.

Pendant cette période, il est donc impératif d’être vigilant et de ne pas accorder sa confiance à n’importe quel site. Pour cela, il suffit de se renseigner au préalable et de ne pas commander dès qu’un doute subsiste.