tablette et enfant

Le piratage de jeux connectés expose les informations personnelles des enfants

1.2 million de comptes Vtech ont été piratés en France

Généralement, les piratages mettent surtout en avant des plateformes utilisées par les adultes, mais il faut se méfier, car les enfants deviennent de plus en plus des cibles privilégiées.

Avec l’essor d’internet, Vtech a décidé de développer des appareils destinés aux plus petits comme des livres numériques, des jouets connectés et même des tablettes. Généralement, les parents doivent donc créer un compte à l’enfant et renseigner quelques informations personnelles pour que les suggestions par exemple correspondent à son profil.

Toutefois, en novembre dernier, la plateforme a été piratée et ce sont 1.2 million de comptes d’enfants français qui ont été dévoilés. D’un point de vue mondial, les statistiques sont encore plus importantes, car le préjudice est de 6.3 millions de comptes.

Les données des enfants sont exposées sur la toile

Lorsque vous devez créer un compte pour un jeu vidéo dédié à un enfant, vous êtes contraint de renseigner quelques informations personnelles.

Si un piratage a lieu, les hackers auront ainsi à leur disposition la date d’anniversaire, le sexe ainsi que l’adresse postale et même le nom de famille et l’email.

La liste n’est pas terminée, car en piratant la plateforme Vtech, ils ont eu accès à une masse importante de données comme le mot de passe, l’identifiant ainsi que l’historique de tous les téléchargements et même l’adresse IP avec laquelle l’enfant ou l’adulte se connecte.

Dans le cas de Vtech, le piratage était massif, car les messages audio et écrits qui ont été diffusés avec les tablettes étaient eux aussi dévoilés.

Les risques sont donc réels et il ne faut pas les négliger, car toutes ces données peuvent être exploitées immédiatement ou dans le futur.

En effet, un hacker sera en mesure de construire un profil détaillé de l’enfant et de l’adulte qui gère le compte. Les désagréments peuvent par conséquent être de taille, car ils apprécient les usurpations d’identité avec la création de faux profils.

De ce fait, d’importants problèmes pourraient ensuit survenir à cause de ce piratage, car une personne malveillante pourrait utiliser ces informations pour une demande de crédit, piocher dans les comptes bancaires…

Faut-il stopper les achats de jeux connectés ?

La vigilance requise pour les profils d’enfants doit être similaire à celle référencée pour les comptes des adultes.

Toutefois, la sécurité pour les jeux dédiés aux plus jeunes ne semble pas être une priorité des fabricants. Il est très difficile aujourd’hui de sécuriser réellement les objets connectés, car aucune protection ne peut être installée.

Dans ce cas de figure, il serait nécessaire de freiner les achats de tels produits tant que la sécurité n’est pas celle escomptée.

L’essor d’internet et de ces plateformes conçues pour les enfants complique toutefois les choses. Si vous souhaitez tout de même acheter des jouets connectés à un jeune public, il est recommandé d’être très vigilant avec les données partagées.

Il suffit de renseigner le strict minimum et surtout il faut éviter les photos d’enfants. De plus, la Webcam peut être piratée au même titre que celle installée sur une tablette d’un adulte. Si elle n’est pas utilisée, il peut s’avérer intéressant d’apposer un petit morceau de scotch noir. Vous serez ainsi certain que votre enfant ne sera pas filmé à son insu.