Le piratage des chaussures HyperAdapt de Nike – où l’art du suivi en ligne ou hors ligne

Le lancement des chaussures HyperAdapt de Nike est un moment résolument digne du film Retour vers le futur II. Après tout, qui (tout du moins de ma génération) n’a pas vu ce film où les chaussures de Marty McFly s’ajustent automatiquement à ses pieds ?

Super cool. Comme Nike en fait la promotion, nous sommes en présence d’une « relation automatisée proche de la symbiose entre le pied et la chaussure ».

Mais est-ce tout ? Qu’en est-il de toutes ses autres options ? Si le film était plutôt visionnaire – pour notre plus grand regret à plus d’un titre – dans son point de vue sur l’avenir, la société est allée bien plus loin que Marty et Doc auraient pu l’imaginer dans le domaine de la connectabilité.

Des lacets qui se nouent tous seuls ? Ça ne va pas très loin.

« Une relation proche de la symbiose entre le pied et la chaussure » renferme un potentiel qui dépasse de loin le simple rôle habituel de la chaussure visant à se prémunir des bleus et des ampoules. Je parie que les ambitions de Nike sont d’une toute autre envergure.

Imaginez toutes les options qui pourraient venir se greffer sur les chaussures de course HyperAdapt : une connexion automatique au réseau Wi-Fi domestique pour déverrouiller la porte arrière de votre maison lorsque vous vous trouvez dans un rayon de 10 mètres, s’assurer qu’une tasse de café fraîchement préparée vous attend et mettre à jour le rapport de santé cardiovasculaire à l’issue de votre séance d’entraînement.

Ce n’est pas mince et je ne mentionne même pas les risques de sécurité que présenteraient des chaussures piratées dans ce monde des objets connectés au rythme effréné. Moi-même victime d’un vol il y a de nombreuses années, je me faisais dépouiller de mes chaussures par les auteurs du délit, mais je n’aurais jamais imaginé que cet événement puisse un jour être considéré comme une violation de sécurité.

Cette prospective n’est pas si loin de la réalité

Si les chaussures HyperAdapt sont aussi cools que Ronaldo, elles n’en demeurent pas moins un simple vecteur technologique – et ne constituent pas le produit final. Tout du moins dans son marché domestique américain, Nike les propose exclusivement aux personnes abonnées à l’écosystème d’applications Nike+. Et dans les faits, la nouvelle application Nike+ offre aux membres des conseils personnalisés pour l’entraînement sportif, le choix de produits, etc. Associez l’application et les chaussures, et vous comprendrez de façon éclatante que Nike entend fournir une relation bien plus étroite entre le mouvement et la vie, et pas seulement entre les chaussures et le pied. Ne vous faites tout de même pas trop d’illusions en ce qui concerne le café – mais n’oubliez pas ceci : Retour vers le futur I, II, et III n’étaient qu’un début.

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien

As a PR Consultant and journalist, Frink has covered IT security issues for a number of security software firms, as well as provided reviews and insight on the beer and automotive industries (but usually not at the same time). Otherwise, he’s known for making a great bowl of popcorn and extraordinary messes in a kitchen.