HackITAll hackathon - 60 students, 20 teams, 3 winners, 1 Polly

Hackathon HackITAll : 60 étudiants, 20 équipes, 3 gagnants, 1 Polly

« HackITAll » est un hackathon organisé chaque année par LSAC (Automatic Control & Computers Student’s League), l’association roumaine d’étudiants en informatique. Pour la seconde édition de cet événement en 2017, Avira avait l’honneur d’être l’unique sponsor. HackITAll s’est déroulé les 18 et 19 mars 2017 et comme tout hackathon, a duré 24 heures. Ce hackathon a rassemblé 60 étudiants en sciences informatiques, dont la plupart sont inscrits à l’Université polytechnique de Bucarest (UPB). Regroupés en équipes de 3 (soit 20 équipes), ces étudiants devaient concevoir une application innovante, intéressante et utile. Cette année, ils devaient également intégrer l’un des WebServices d’Amazon, nommé Polly, dans leur application.

Polly, au hackathon « HackITAll »

Et non, nous ne parlons pas d’un perroquet (bien que le nom vienne certainement de là). Polly est une API de synthèse vocale d’Amazon qui exploite les technologies avancées d’apprentissage profond pour synthétiser la parole de manière à imiter la voix humaine. Polly comprend en effet 47 voix réalistes disponibles dans 24 langues. Les étudiants ont ainsi pu choisir la voix idéale pour leur projet et concevoir des applications vocales, pouvant fonctionner dans plusieurs pays. Pour ce hackathon, les étudiants devaient utiliser un compte AWS gratuit et pouvaient également utiliser les autres services AWS inclus dans ce niveau gratuit.

Les gagnants :

Tous les participants nous ont impressionnés et nos juges ont eu beaucoup de mal à faire leur choix. Au final, le panel de juges composé de Valentin Puscoci (Manager Avira ConnectWeb), George Cocu (Manager Avira CSI), Andrei Petrus (Chef de produit Avira Innovation), Daniel Chivescu (Chef d’équipe QA automatisation Avira ConnectWeb), Vasile Moca (Chef d’équipe Authentification et gestion des licences Avira CSI) et Lucian Toader (Analyste Avira CSI) a choisi les grands vainqueurs :

Première place 

La première place revient à T.F.L qui a créé un assistant personnel destiné aux hôpitaux. Chaque membre de cette équipe remporte une PlayStation.

Deuxième place 

L’équipe .titanic: {float: none} (les amateurs de CSS apprécieront le jeu de mots) est arrivée en deuxième position avec un assistant de conduite mobile (avec Siri, Alexa et Cortana dans le rôle des conducteurs). Chaque membre de cette équipe remporte un écran Dell.

Troisième place 

En troisième position, on retrouve les gagnants de l’année dernière, EtoH, qui ont convaincu les juges avec leur version de « Donjons et dragons » pour malvoyants. Ils ont reçu chacun un SSD.

Mis à part cela…

La plupart des  des projets présentés nous ont tout simplement bufflés. Mais le plus important, c’est que chacun de ces projets présente un réel potentiel de commercialisation si leurs fondateurs poursuivent ces opportunités dans le cadre d’une start-up. Nos collègues sur place ainsi que les équipes gagnantes nous font part de leurs impressions :

George Cocu, Manager Avira CSI   
Ce qui m’a le plus impressionné c’est que chaque équipe avait une idée cohérente et unique en son genre. Le but de ce hackathon était de mettre la technologie à disposition d’utilisateurs normaux aux besoins normaux. Inciter à cuisiner à la maison pour mener une vie plus saine, trouver un moyen de se repérer dans un hôpital de Roumanie, jouer à un jeu sur ordinateur sans voir l’écran ou encore s’occuper lorsque l’on est coincé dans un embouteillage… Tous ces problèmes ont été abordés de manière ludique mais cohérente. Je ne pense pas être trop optimiste en disant que la majorité des apps réalisées pourraient représenter quelques millions de dollars. La nouvelle vague de professionnels informatiques en Roumanie a le pouvoir de concrétiser ces opportunités.
Andrei Petrus, Chef de produit Avira Innovation  
C’était très motivant de voir des dizaines de jeunes gens brillants à l’œuvre sur des technologies de pointe dans le but de présenter des PoC innovantes. Par dessus-tout, j’ai admiré la façon dont ces jeunes ingénieurs ont résisté à la tentation d’en faire trop avec le code, tout en prenant le temps de faire des itérations pour déterminer comment ajouter de la valeur pour le client, avant même de commencer à concevoir leur produit. Cette édition laisse penser que le système éducatif roumain n’a pas fini de produire des éléments très brillants. Beau travail tout le monde. J’ai déjà hâte de voir ce que donnera le HackITAll 2018 !
Daniel Chivescu, Chef d’équipe QA automatisation Avira  
« Retourner à l’université » le temps de cet événement a été une vraie bouffée d’air pur pour moi. En prenant mes années de fac pour référence et en voyant l’incroyable énergie, l’esprit et l’audace dont ont fait preuve ces jeunes ingénieurs, je suis très confiant pour l’avenir. Je peux le dire très sincèrement : ces jeunes gens ont de beaux jours devant eux ! Donnez un poisson à un homme et il mangera un jour… donnez à ces ingénieurs des API open source, une connexion Internet et un éditeur de texte et voyez l’avenir se concrétiser devant vos yeux !
Vlad Iordache, membre de l’équipe T.F.L  
Selon nous, le « HackITAll 2017 » a été un hackathon très réussi et l’équipe de LSAC a encore une fois prouvé qu’elle savait organiser des événements de cette ampleur ! (ce n’est pas la première fois que nous participons à un événement organisé par cette équipe.) On peut dire que nous nous sommes beaucoup améliorés au niveau technique au cours des dernières 24 heures et nous nous sommes davantage familiarisés avec la programmation en Python et le Raspberry Pi. J’ai passé de très bons moments et nous avons gagné un superbe prix ! Cette année, les participants ont vraiment relevé le défi et ont montré qu’ils étaient à la hauteur. J’ai vu des projets très intéressants et très bien menés, ce qui prouve que tout le monde était bien préparé.
Cristi Stefan Buzec, membre de l’équipe “ .titanic {float: none}; ”   
C’est la première fois que l’équipe de “.titanic {float: none};” se confrontait à ce genre d’exigences et de format et bien que cela soit notre première fois dans ce genre d’événement ensemble, nous sommes ravis d’avoir pu finir sur le podium. Le prix était bien sûr un bonus, mais ce n’était pas l’objectif final. Nous avons d’abord cherché à concevoir quelque chose de beau et qui tienne la route autant que possible, dans le délai de 24 heures.

Impressions du hackathon HackITAll


Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien