Découvrez ce que Facebook sait sur vous

La liste des scandales concernant Facebook est longue. L’entreprise Cambridge Analytica est ainsi parvenue à recueillir les informations personnelles de 50 millions d’utilisateurs Facebook, à évaluer ces dernières et, avec les connaissances ainsi acquises, à avoir une influence considérable sur les élections américaines. Et, jusqu’avril 2019, plus de 540 millions de données utilisateurs Facebook étaient stockées sur des serveurs non protégés.  Ces affaires le montrent : Internet retient bien plus d’informations sur nous que nous n’en avons conscience : recherche de maladies, montant des crédits, vidéos pornographiques consommées… Les données utilisateurs sont très recherchées sur internet. Une industrie depuis longtemps établie en tire des milliards : des intermédiaires collectent les données utilisateurs, les rassemblent en gros paquets puis les revendent. C’est ainsi que noms, adresses, dates de naissance, données de connexion et même numéros de comptes se retrouvent par millions sur le marché noir lucratif des données personnelles. Et Facebook a une longueur d’avance dans ce jeu.

Facebook, l’un des plus grands collecteurs de données

L’entreprise ne collecte pas uniquement les données de ses utilisateurs actifs, mais également celles d’autres internautes. Notamment à l’aide de plug-in sociaux comme le bouton « J’aime ». Sans qu’il soit nécessaire de cliquer dessus, ces derniers transmettent assidûment des données. Par exemple l’adresse IP du visiteur ainsi qu’une liste des pages internet visitées, avec date, heure et durée de la visite. S’il s’agit d’un utilisateur Facebook, cette liste est associée au numéro d’utilisateur Facebook et le profil est ainsi personnalisé. Cela permet à Facebook de savoir exactement quelles pages intégrant un plug-in social ses utilisateurs ont visitées lors des 24 mois précédents. Mais cela lui permet également de créer des profils détaillés dְ’internautes n’ayant pas de compte Facebook : quels produits intéressent cet utilisateur ? Prévoit-il de voyager en Espagne ? A-t-il des hémorroïdes ?

Ce que Facebook sait sur vous

Vous voulez savoir ce que Facebook sait sur vous ? Alors poursuivez votre lecture.  Vous découvrirez d’où Facebook tire vos données, comment l’empêcher de les collecter et comment supprimer celles qui sont déjà enregistrées.

  • Étape 2 : vous voyez maintenant par le menu quelles données Facebook a recueillies sur vous, réparties en 24 rubriques. Par exemple, comment Facebook vous évalue (sous « Sur vous ») ou quelles vidéos vous avez vues.

  • Étape 3 : si vous souhaitez supprimer une entrée particulière, cliquez à sa droite sur le symbole de modification puis sur Supprimer. Répétez cette étape avec toutes les autres entrées qui ne doivent plus apparaître sur Facebook ou dont Facebook ne doit plus prendre connaissance. Vérifier également les autres paramètres, par exemple aux onglets Reconnaissance faciale ou Localisation.

Conseil : vous pouvez solliciter un document qui contient une vue d’ensemble de vos données. Pour ce faire, cliquez tout en haut sur Télécharger vos informations puis sur Créer un fichier. Vous recevrez un e-mail quand vos dossiers personnels seront disponibles au téléchargement.

Comment ne plus se faire espionner par Facebook

Si vous en avez assez de vous faire espionner par Facebook, il suffit de suivre les 5 étapes suivantes pour recadrer le réseau social.

  • Étape 1 : ouvrez la page des paramètres de confidentialité Facebook. Si ce n’est pas déjà le cas, connectez-vous avec votre compte Facebook.
  • Étape 2: en haut de la page, sous « Activité en dehors de Facebook », vous voyez les icônes des services qui collectent des informations sur vous et les mettent ensuite à la disposition de Facebook.  Ce n’est toutefois que le début. Cliquez à droite sur Gérer votre activité en dehors de Facebook et saisissez votre mot de passe Facebook.

  • Étape 3: vous avez maintenant un aperçu complet des services et pages internet dont Facebook tire des données personnelles vous concernant. Le nombre en bas à droite des icônes indique le nombre de fois où ceci est arrivé (l’échelle s’arrêtant toutefois à 20). Vous apprenez également à quelle date les données ont circulé pour la dernière fois. Cliquez maintenant sur l’un des logos.

  • Étape 4: vous découvrez maintenant dans les grandes lignes comment le service fournit vos données à Facebook et de quelles informations il s’agit. Si vous souhaitez mettre fin à la circulation des données, cliquez sur Désactiver l’activité future sur XXX puis sur Désactiver.

  • Étape 5 : encore mieux : si vous souhaitez interdire de manière générale la transmission de vos données par des sources extérieures à Facebook, cliquez à droite sur Gérer l’activité future, à nouveau sur Gérer l’activité future, et désactivez le bouton Activité future en dehors de Facebook. Lisez bien les remarques. Si vous êtes d’accord, validez en cliquant sur Désactiver.

Vous devez comprendre que Facebook continuera évidemment à savoir ce que vous publiez sur le réseau social, ce que vous regardez, etc. Mais au moins, vous coupez ainsi le lien avec les services extérieurs.

À lire également: Paramètres de confidentialité Facebook 2020 : 5 changements à apporter pour protéger vos données

Cet article est également disponible en: AllemandEspagnolItalienPortugais - du Brésil