Cybercriminalité : que retenir de l’année écoulée pour 2016 ?

L’affaire Ashley Madison a donné du poids aux ransomwares

Les différentes attaques de 2015 ont montré que les données personnelles n’étaient pas à l’abri, car les hackers peuvent s’infiltrer dans n’importe quel système.

Cela s’est notamment traduit par une forte croissance des malwares et autres ransomwares. Ces logiciels malveillants susceptibles de bloquer un appareil peuvent demander une rançon et le chantage a été au centre des attentions en 2015.

En effet, l’affaire Ashley Madison illustre parfaitement ce fait. Les propriétaires du site devaient soit constater la divulgation de toutes les données des utilisateurs sur le Web, soit mettre un terme à la plateforme.

C’est la première solution qui a été choisie et les hackers ont diffusé une quantité astronomique d’identité sur internet. Certaines personnes auraient même mis fin à leur vie à cause de ce scandale.

Un gestionnaire de mots de passe a même été piraté

Les internautes tentent donc de protéger au maximum leurs comptes avec des mots de passe complexes. Il existe des gestionnaires très faciles à utiliser qui diffusent de manière aléatoire un password.

D’autres gestionnaires proposent de stocker des données et notamment les mots de passe pour les différents comptes en ligne.

C’est ce système de coffre-fort qui a fait l’objet d’un piratage au cours de l’année 2015 et notamment en juin.

LastPass a décidé de prévenir les utilisateurs, le PDG a expliqué sur le blog qu’une activité douteuse avait été identifiée sur le réseau. De ce fait, toutes les entrées avaient été bloquées.

Il insistait sur le fait que les mots de passe n’avaient pas été volés, car les hackers n’ont pas eu le temps d’accéder aux informations chiffrées.

Les courriels de John Brennan ont été publiés

Sur internet, la sécurité est remise en question. Les piratages se sont multipliés et de nombreuses sociétés ont été des cibles privilégiées.

Les hackers ont pu se perfectionner et certains n’ont pas peur de s’attaquer à de grands noms.

Par conséquent, le chef de la CIA a été la cible d’un acte de malveillance orchestré par un adolescent.

Ce sont les emails de John Brennan qui se sont retrouvés sur la toile. WikiLeaks s’est chargé de les dévoiler et cette fuite embarrassante a été confirmée par la CIA. Ce piratage a montré que personne n’était à l’abri.

Les tendances pour la nouvelle année

Les malwares sur les mobiles sont susceptibles de se multiplier, car les hackers apprécient grandement ces appareils dépourvus de protection.

Android devrait être particulièrement ciblé par des rootkits qui seront moins présents sur les ordinateurs.

Les attaques seront également focalisées sur les objets connectés qui deviennent de plus en plus nombreux. Ils enregistrent une quantité d’informations privées sans pour autant faire l’objet d’une protection. C’est donc une vulnérabilité intéressante pour les hackers.

Si cette menace a pris de l’ampleur depuis deux ans, elle sera à nouveau conséquente pour la nouvelle année.

Enfin, les tendances du piratage pour 2016 mettent en avant les attaques des entreprises et des institutions gouvernementales. Les sociétés réputées doivent s’attendre à une forte augmentation du vol d’informations avec des méthodes toujours plus sophistiquées.