Fast developing uses for Artificial Intelligence you might not have thought of - Künstliche Intelligenz, Intelligence artificielle, Intelligenza artificiale

Quelques cas d’usage de l’intelligence artificielle auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé

L’intelligence artificielle (mieux connue sous le nom d’AI désormais) et l’apprentissage automatique sont des termes à la mode, mais leur signification est loin d’être identique pour tout le monde. L’AI est un terme cher à Elon Musk, elle apparaît dans les films et est liée à un nombre croissant de produits personnels, professionnels et gouvernementaux.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

On parle d’intelligence artificielle lorsqu’un ordinateur utilise des algorithmes avancés pour reproduire les capacités humaines comme la résolution de problèmes et l’apprentissage de l’expérience. On parle d’apprentissage automatique, un élément majeur de l’AI, lorsque les ordinateurs prennent un certain nombre de données, apprennent de ces données puis prennent des décisions sans avoir été programmés pour le faire.

C’est grâce à l’AI que les assistants personnels comme Alexa et Cortana peuvent écouter vos requêtes et, selon vos préférences et celles d’autres utilisateurs aux goûts similaires, choisir une playlist de vos chansons préférées. Ces assistants personnels peuvent même planifier vos prochaines vacances, commander des billets, tout cela en respectant votre budget. D’un autre côté, des experts craignent que l’AI puisse être utilisée pour déclencher des armes automatiques, prêtes à tirer sans qu’une main humaine n’appuie sur la détente. Mais entre les utilisations futiles et les menaces, les développeurs utilisent déjà l’AI de multiples façons pour nous aider dans la vie de tous les jours :

Vous aider à mieux gérer votre vie

La vie est faite de nombreux choix, entre les emplois du temps, les gens et l’argent. De nombreuses applications affirment aujourd’hui utiliser l’AI pour vous aider à faire de meilleurs choix dans ces domaines. En bref, ces applications prennent vos listes de souhaits et to-do lists statiques, analysent les décisions/actions réelles, puis utilisent l’AI pour mieux vous aider à planifier vos prochains événements. Ces applications peuvent gérer vos dépenses personnelles comme MyKAI, superviser les activités quotidiennes comme Lifetracker ou les rendez-vous comme Trevor AI. Cette liste ne comprend pas les versions sur lesquelles travaillent actuellement Facebook et Google.

Devenir ami avec un robot

Sophia, le dernier robot de Hanson Robotics, a fait beaucoup parler d’elle récemment. Son apparence est étonnante, un visage à la Audrey Hepburn, qui est mobile et peut montrer une variété d’émotions. Si l’on oublie la partie exposée de son crâne, remplie de composants électroniques, elle ressemble à un être humain, tant physiquement que par ses expressions. Si ce robot a l’air si humain, c’est que Hanson Robotics a la conviction que les utilisateurs feront davantage confiance à un robot qui a l’air humain et qui se comporte comme un humain. Et comme l’a dit Sophia à une conférence : « Si tu es gentil avec moi, je serai gentille avec toi. » Oui, Sophia veut être votre amie.

Surveiller les plages à l’aide de l’AI

L’un des exemples les plus intéressants nous vient du PDG d’Intel, Brian Krzanich qui, lors du dernier WEB Summit, a parlé d’un drone piloté par intelligence artificielle pour surveiller les plages. En Australie, les sauveteurs ont un défi de taille : les plages qu’ils doivent surveiller sont interminables. Ils utilisent actuellement des drones pour détecter les accidents et lancer une bouée de sauvetage rapidement aux personnes qui risquent de se noyer. En leur ajoutant des capacités de calcul intégrées, l’objectif est de faire en sorte que les drones identifient et réagissent aux situations de façon autonome, en faisant la différence par exemple entre une personne qui se noie et un requin qui rôde. La réponse adaptée pourrait être de jeter une bouée de sauvetage ou un produit qui éloigne les requins.

Des yeux pour les malvoyants

Seeing AI, une nouvelle application de Microsoft, a été décrite comme « un narrateur intégré à un smartphone, pouvant être utilisé n’importe où. » L’application combine le smartphone, sa caméra, ses haut-parleurs et des capacités avancées d’AI pour vous ouvrir le monde. L’utilisateur peut choisir une chaîne comme Visage ou Scène afin de « voir » le monde. Par exemple, la chaîne Visage décrit l’apparence physique d’une personne et indique si elle a l’air heureuse ou triste. Seeing AI va bien au-delà – dans ses capacités comme dans la mobilité – des lecteurs d’écran traditionnels sur ordinateur.

Empêcher les méchants d’entrer chez vous

Au fil des ans, le volume de malware – et des données qui leur sont associées – a décollé en flèche et les analystes ne sont plus en mesure de détecter manuellement chaque menace. Avira compte plus d’une dizaine d’années d’expérience dans le développement et l’application d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique pour détecter les logiciels malveillants. L’analyse se fait dans le Cloud, ce qui permet à Avira de parcourir une large gamme de menaces loin des regards indiscrets des cybercriminels, et sans ralentir les appareils des utilisateurs.

Avec l’avènement de l’Internet des Objets et la montée des appareils toujours connectés, Avira a étendu son utilisation de l’AI et de l’apprentissage automatique à la protection de la maison connectée. SafeThings, le tout dernier produit de sécurité d’Avira, utilise l’intelligence artificielle afin de déterminer les comportements et schémas d’utilisation de données habituels pour chaque appareil connecté dans votre domicile. Avira peut alors détecter les anomalies en signalant que l’appareil a peut-être été piraté ou enrôlé dans une armée de botnets. Pour l’utilisateur final, l’AI de SafeThings fonctionne en autonomie totale, pour une sécurité automatique.

Le côté utile de l’AI

L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique sont des technologies complexes, qui évoluent sans cesse. Leur utilisation varie considérablement d’une entreprise et d’une fonction à une autre. Les drones de patrouille des plages d’Intel intégreront bientôt totalement l’AI. Dans certaines entreprises, l’AI est intégrée aux chatbots et analyse l’activité au sein d’une application. Dans d’autres, comme Seeing AI de Microsoft ou SafeThings d’Avira, les composants d’AI sont contenus dans le Cloud. Le débat sur la bonne et la mauvaise utilisation de l’AI n’a pas fini d’alimenter les conversations. Mais alors que l’intelligence artificielle armée ne présente pas pour l’instant de menace réelle, l’intelligence artificielle a déjà ses applications dans la vie de tous les jours. Et c’est loin de s’arrêter là. La suite dans un prochain épisode !

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien

Avira souhaite que ses clients vivent 'libérés' des spywares, phishing, virus et autres menaces basées sur internet. La société a été créée il y a 25 ans sur la promesse de son fondateur Tjark Auerbach de « concevoir un logiciel qui réalise de belles choses pour mes amis et ma famille ». Plus de 100 millions de consommateurs et de petites entreprises font maintenant confiance à l'expertise d'Avira en matière de sécurité et à son antivirus primé, faisant de l'entreprise le numéro deux mondial en termes de parts de marché.