Non solo Bitcoin: le critpovalute su cui puntare

Bitcoin, mais pas seulement : les crypto-devises à cibler

Le boom des derniers mois a suscité l’intérêt autour des bitcoins. Les passionnés et les mineurs connaissent la crypto-monnaie depuis des années, tandis que tous les autres commencent seulement maintenant à apprendre ce que signifie gérer un portefeuille numérique, voir fructifier son butin et, malheureusement, s’apercevoir de chutes de valeur significatives et soudaines.

En l’espace de quelques mois, le change des bitcoin est passé d’environ 8 000 à plus de 15 000 dollars, pour ensuite se situer à un niveau légèrement inférieur, auquel il se maintient (en oscillant entre 10 000 et 14 000 dollars). Il existe une autre conséquence au débat que suscite la devise : l’ouverture de magasins en ligne et physiques aux paiements par coin, une tendance qui confirme encore davantage la position de cette devise en tant qu’instrument reconnu de transaction globale.

Le succès des bitcoins est dû à la technologie sous-jacente, celle de la blockchain. Par la validation automatique des échanges entre les épargnants, le réseau a découvert une méthode rapide et sûre pour échanger une devise en tout anonymat. La diffusion rapide sur le dark web est due à la possibilité d’acheter des produits et des services souvent illégaux sans laisser de trace. Celle-ci est d’ores et déjà paradoxale, dans la mesure où un instrument illégal a le pouvoir d’améliorer des processus économiques et financiers (entre autres) déjà consolidés.

C’est-à-dire ? Des administrations publiques, des centres hospitaliers et même des établissements de crédit ont adhéré à la blockchain, parvenant ainsi à sceller un nouveau rapport de confiance avec les clients, en assurant un échange d’informations exempt de violations et de pertes de données (principalement dans le secteur de la santé).

La croissance sans limite desdites crypto-devises n’est pas surprenante. Si les bitcoins sont en tête de la liste idéale des crypto-devises les plus utilisées, au moins cinq autres devises apparentées ont le potentiel pour percer, affichant même un meilleur score que la plus célèbre des devises inventée par Satoshi Nakamoto, le nom à l’origine de la première transaction par blockchain.

Ethereum

Non solo Bitcoin: le critpovalute su cui puntare - in-post Ethereum

Ce protocole est connu de tous les surfeurs du Web caché. Ethereum a été inventé par le mathématicien Vitalik Buterin, qui a appliqué la théorie de la blockchain à un écosystème allant au-delà de la possibilité de payer ou d’échanger une devise chiffrée. Sous l’égide de l’Enterprise Ethereum Alliance ont été créées des applications pour les usages les plus variés, de la gestion financière à la discussion en ligne. Ces applications ont été développées par des fabricants de logiciels indépendants, mais également par des entités du calibre de Microsoft, Samsung et JP Morgan, qui ne sont pas à proprement parler les dernières arrivées sur le marché. Pour le public dans son ensemble, le portail de référence est OpenBazaar, une sorte d’Amazon sur lequel il est possible de payer par monnaie sécurisée.

Litecoin

Non solo Bitcoin: le critpovalute su cui puntare - in-post LiteCoin

Apparu plus ou moins en même temps que les bitcoins, Litecoin est né de l’idée de Charles Lee, ancien salarié de Google. Il partage la blockchain avec les autres devises, mais jouit d’un avantage considérable : grâce à un nouvel algorithme, la quantité de monnaies monnayables est plus élevée et ne se limite pas aux 21 millions de bitcoins. En effet, sur la base d’une série de calculs numériques, il est établi que la crypto-monnaie par excellence ne peut aller au-delà de cette somme, s’apparentant ainsi davantage à une marchandise rare (comme l’or) qu’à un substitut de dollars et d’euros. L’avenir de Litecoin est en revanche plus étendu, du moins en matière de minage et de disponibilité.

Monero

Non solo Bitcoin: le critpovalute su cui puntare - in-post Monero

Lorsqu’il s’agit d’anonymat dans le domaine financier, impossible de ne pas mentionner Monero. La devise en question renforce encore davantage la valeur de la blockchain. Si cette technologie permet en effet un passage d’argent numérique dépourvu de références en mesure de renvoyer à des identités réelles (chaque épargnant porte uniquement le code de hachage d’une transaction, rien de plus), Monero exploite la solution appelée ring signatures pour rendre encore plus difficile le traçage de la monnaie entre les contractants. À chaque échange est attribuée une signature qui ne renvoie pas à l’utilisateur, mais au bloc auquel il appartient, afin de protéger les adhérents à un niveau d’abstraction supérieur.

Ripple

Non solo Bitcoin: le critpovalute su cui puntare - in-post Ripple

Il s’agit de la crypto-devise du moment. En 12 mois, elle a gagné près de 35 000 %, avec une valeur d’échange ayant frôlé les 2,5 dollars, contre 0,006 dollar un an auparavant. C’est peu par rapport au bitcoin, mais uniquement parce que ce dernier partait d’une base exchange plus étendue. La croissance de Ripple est due à une alliance de banques asiatiques, qui a annoncé vouloir utiliser le jeton propriétaire pour créer un nouveau type de cartes de crédit, exemptes de violations ou d’attaques de pirates informatiques, le tout simplifié par un système de gestion centrale, très similaire à celui utilisé par les établissements de crédit classiques.

NEM

Non solo Bitcoin: le critpovalute su cui puntare - in-post Nem

Descendant légitime du bitcoin, NEM est né d’un forum de passionnés de la crypto-devise de la première heure. Relativement jeune (mars 2015), NEM utilise la logique d’Ethereum en créant un écosystème plus étendu, où l’échange d’argent ne constitue que l’une de ses nombreuses composantes. Dans l’univers de NEM figure en effet un service de messages, de gestion de domaines Internet, d’éléments d’actifs de l’entreprise et bien d’autres. Son usage est populaire au Japon, et notamment au niveau institutionnel. Il convient par conséquent de surveiller sa croissance, car à un moment donné sa valeur explosera également chez nous, suite à une plus grande diffusion au niveau mondial.

Cet article est également disponible en: AnglaisAllemandItalien