Android : la cible n’est pas votre téléphone mais bien votre porte-monnaie

De plus en plus populaires, les appareils Android sont naturellement devenus une cible très prisée des cybercriminels. Ces derniers concentrent tous leurs efforts sur l’identification des failles propres au système d’exploitation développé par Google. Le manque d’attention dont font preuve de nombreux utilisateurs Android fait également l’objet de manipulations diverses. En effet, les utilisateurs ne semblent pas être spécialement regardants au niveau des téléchargements sur Google Play Store. De nombreux appareils sont infectés par des logiciels malveillants capables de rooter le système après téléchargement afin de démarrer immédiatement des opérations malveillantes.

Le logiciel malveillant le plus connu pour attaquer actuellement les plateformes mobiles est le rançongiciel Locker. Tout commence généralement par un « message » émanant des institutions gouvernementales (telles que le FBI américain, le BKA ou le LKA allemands) utilisant diverses tromperies afin d’obtenir un paiement de leurs victimes. Ce logiciel malveillant se professionnalise de plus en plus, allant jusqu’à citer des pseudo-exemples de méfaits pouvant être utilisés à l’encontre de l’utilisateur cible, afin d’assurer un paiement rapide. Les méthodes de paiement par bitcoins utilisées rendent quasiment impossibles le traçage ou la récupération des rançons versées.

Mais comment débarrasser votre appareil Android d’un tel logiciel malveillant ?

L’une des étapes les plus importantes pour réduire les dommages potentiellement causés par le logiciel malveillant consiste à effectuer des sauvegardes hebdomadaires de vos fichiers les plus importants stockés sur votre appareil Android. De cette manière, en cas de redémarrage en mode sécurité, vous pourrez récupérer les données les plus importantes de votre téléphone en l’état. Plus avant, les paramètres de configuration usine devront peut-être être rétablis s’il n’est pas possible de retrouver un fonctionnement normal de l’appareil en raison des suites de l’intrusion.

L’augmentation du nombre d’attaques sur Android dévoile un objectif clair : soutirer de l’argent aux utilisateurs. C’est bien la raison pour laquelle seul un petit nombre de ces logiciels malveillants attaquent directement le téléphone. La courbe de croissance des attaques sur Android connaît une évolution similaire à celle observée précédemment sur Windows : plus Android se popularise et plus les applications sont faciles à développer, attirant inévitablement l’attention des cybercriminels. Bien qu’encore nettement inférieur aux attaques sur les PC Windows, leur nombre connaît une progression très rapide dans le temps.

Une sécurité sur laquelle vous pouvez compter

Chez Avira, nous avons développé un système de sécurité gratuit pour Android, disponible au téléchargement sur Google Play Store. Des laboratoires de test indépendants ont établi qu’Avira Free Antivirus pour Android offre une meilleure détection des menaces sur appareils mobiles que la plupart des solutions payantes. Avira rejette également les appels indésirables (l’une des méthodes favorites des cybercriminels pour soutirer de l’argent à l’aide de logiciels malveillants), bloque les chevaux de Troie bancaires et empêche les rançongiciels de restreindre l’accès à vos propres données, voire de les chiffrer. Free Antivirus pour Android inclut en outre des fonctionnalités de protection pour la messagerie et le navigateur. Il intègre l’application Optimiseur Android qui accélère le fonctionnement du téléphone en libérant de la mémoire (RAM), protège votre vie privée et étend la durée de vie de la batterie de l’appareil.

Cet article est également disponible en: AnglaisItalien